Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Mes 31 défis
    

Dans les pas de l’abbé Pierre

On peut souffrir de diverses privations, mais rien n’est comparable à la détresse de se sentir socialement inutile. Personne pour vous confier un travail, ni personne pour vous accorder intérêt ou affection. C’est pourquoi Emmaüs porte plus qu’il n’apporte. Emmaüs incarne l’espérance, « cette petite fille de rien du tout » qu’affectionnait Charles Péguy, la petite Espérance, seule dans son coin, dont on remarque à peine la présence au milieu du tumulte des adultes.

La silhouette voutée d’un homme au béret noir, flanqué d’une vareuse grise, chemine dans le cœur de chaque Français. Depuis l’hiver 54, ses rêves fous d’amour du prochain, ses harangues contre l’indifférence, ses combats en tête d’une armée de chiffonniers devraient le rendre dérisoire à nos yeux, ils nous le rendent invincible.

Du reste, sur ce blog consacré aux Français du Royaume-Uni, mes premiers billets ont été consacrés à Emmaüs UK (lire : « Si chaque Français du Royaume-Uni parle d’Emmaüs à quatre Britanniques… » du 12 mai 2008), puis j’ai constamment relayé la démarche de son fondateur, Selwyn Image, qui me confiait, l’an dernier, lors du cinquième anniversaire de la disparition de l’abbé Pierre : « C’est malheureux à dire, mais on a de plus en plus besoin de nous » (lire : « Emmaüs UK fait honneur à son fondateur » du 22 janvier 2012).

Emmaüs UK vient juste de célébrer des 22 ans. L’association existe simplement parce que « la pauvreté n’a pas de frontière », nous a rappelé Bernard Emié, ambassadeur de France à Londres, le 1er juillet dernier. En organisant une soirée à la Résidence pour faire connaître l’association à des donateurs, il tenait à pérenniser officiellement le soutien apporté par son prédécesseur, Maurice Gourdault-Montagne, à l’œuvre internationale de l’abbé Pierre.

De l’aveu de Bernard Emié, sa visite auprès de la communauté Emmaus installée Cambridge fut marquante. L’aventure anglaise de l’association avait en effet commencé à Cambridge, en 1991, où trône depuis 2011 une sculpture en fer, haute de 4,60m, à l’effigie de l’abbé Pierre, réalisée et offerte par Tony Hillier (lire : « Emmaüs UK fête ses 20 ans ! » du 06 juillet 2011).

En compagnie de son épouse, Bernard Emié a longuement rencontré ceux qui furent un temps déclassés, fragilisés, puis marginalisés. Qu’espèrent-ils aujourd’hui ? « Une vie digne et, ce qui m’a beaucoup frappé en discutant avec les compagnons de Cambridge : un nouveau départ », rapporte l’ambassadeur.

Par ailleurs, Bernard Emié se montre toujours « fasciné par la capacité de nos amis britanniques à parler d’Emmaüs », un fait qui doit encourager la communauté française à jouer un « rôle d’ambassadeur » en faveur de l’association. Il a aussi salué l’engagement personnel de la duchesse de Cornouailles, épouse du prince Charles, en qualité de marraine de l’association britannique, qui mieux que personne sait mobiliser l’attention des médias sur le travail d’Emmaüs UK.

Le fondateur de la première communauté Emmaus à Cambridge, Selwyn Image, est revenu avec émotion sur sa rencontre avec l’abbé Pierre, il y a 22 ans. Depuis, Emmaus UK est devenu le second réseau dans le monde, après celui de la France ! La branche britannique du mouvement aide à ce jour 590 compagnons sans abri et s’articule autour de 24 communautés à travers tout le Royaume-Uni.

Duncan Gall, pour sa part, est venu raconter l’histoire édifiante de son père dont la vie bascula le jour où il reçut son avis d’expulsion. Sans logis, il sombra dans l’alcoolisme et tout le monde perdit sa trace. Emmaus UK lui a permis de retrouver un toit, un emploi, une dignité. Quelques années plus tard, son père l’invitait à son mariage entouré de 150 personnes de la communauté !

Par son récit touchant, Duncan a nous fait comprendre que donner un toit aux déshérités n’est qu’une première étape pour les communautés qui visent à reconstruire les individus en leur redonnant une utilité sociale, autrement dit un emploi.

Je vous invite à découvrir et soutenir l’action d’Emmaus en Grande-Bretagne : www.emmaus.org.uk
Vous pouvez les aider en contactant Anne Zwirlein au 01223 379 251 ou à cette adresse : contact@emmaus.org.uk

Emmaüs UK fait honneur à son fondateur

Le 22 janvier 2007, il y a cinq ans exactement, l’abbé Pierre rendait son dernier souffle, mais son esprit attise toujours cette petite flamme intérieure en chacun de ses Compagnons, comme lui dévoués, altruistes et infiniment humbles.

Depuis l’hiver 1954, le monde a tant changé, il s’est reconstruit et industrialisé, mais c’est une constante de toutes les époques : sans argent, vous dormez dans la rue. Et c’est le point de bascule, dont vous ne pouvez revenir seul. « C’est malheureux à dire, mais on a de plus en plus besoin de nous », me confiait Selwyn Image, fondateur d’Emmaüs UK, il y a quelques mois.

Il serait donc déplacé de parler de succès en précisant que Emmaüs UK compte désormais 21 communautés et un total de 505 Compagnons à travers le Royaume-Uni, offrant à des hommes et des femmes la possibilité de prendre un nouveau départ. L’aventure avait commencé à Cambridge, en 1991, ou trône depuis cet été une sculpture en fer, haute de 4,60m, à effigie de l’abbé, réalisée et offerte par Tony Hillier (lire : « Emmaüs UK fête ses 20 ans ! » du 06 juillet 2011).

La plus récente communauté, Emmaüs Hastings & Rother, qui a ouvert en juin 2011 mobilise déjà neuf Compagnons qui travaillent durement pour mettre sur pied un fonds de commerce à but social afin de parvenir à l’autonomie financière. Ils recherchent des fonds en parallèle pour achever les travaux d’aménagement devant offrir à terme une chambre à 23 Compagnons sur leur site.

Début 2012, deux nouvelles communautés, Emmaüs Norwich et Emmaüs Medway, devraient ouvrir leurs portes. Celles-ci n’émergent pas par hasard, puisque 15 groupes animés par des bénévoles travaillent à leur édification, de plus en plus effarés par la paupérisation galopante de nos sociétés.

Heureusement, l’abbé Pierre n’avait rien d’un illuminé, mais tout d’un brillant entrepreneur doublé d’un fin  »réseauteur », dirions-nous aujourd’hui, parvenant à s’implanter dans un quarantaine de pays en mettant les grands et puissants dans sa poche. Rappelons qu’il fut aussi résistant et député. Rien que les ventes d’objets récupérés rapportent plus d’une centaine de millions d’euros en France, auxquels s’ajoutent dons et subventions pour une part équivalente. Des montants colossaux, mais on ne gaspille pas un centime. Aujourd’hui, l’organisation perdure sur ce modèle de rigueur et d’autofinancement.

Je vous invite à prendre connaissance du rapport annuel 2011 d’Emmaüs UK. Outre les informations financières, vous pourrez découvrir les messages de nombreux soutiens : SAR la Duchesse de Cornouailles, qui parraine Emmaüs UK ; la directrice générale, Arvinda Gohil ; le président du conseil d’administration, John Noble ; ainsi que le président d’Emmaüs UK, Terry Waite.

Vous lirez également le beau témoignage de l’un des premiers Compagnons, Mathieu Delarue, devenu leader de la communauté de Brighton.

Et n’oubliez pas, chaque fois que l’un d’entre vous fait découvrir à un Britannique l’action de l’Abbé Pierre, vous aidez Emmaüs UK à se faire connaitre.

Emmaüs UK fête ses 20 ans !

Lors de ma dernière rencontre, en février dernier, avec Selwyn Image, fondateur d’Emmaüs UK, je lui avais confié à quel point les Français du Royaume-Uni étaient heureux que l’action de l’abbé Pierre se pérennisait outre-Manche (lire : « Au revoir monsieur l’ambassadeur » du 21 février 2011).

François Jarrosson, un Français qui s’implique au sein de cette association, a bien voulu me tenir au courant des derniers événements. Il m’a préparé ce beau texte en français en collaboration avec Lois Momoh, Major Gift Fundraising Manager, qui témoigne de la vitalité de l’association britannique qui vient de célébrer son vingtième anniversaire :

L’Association Emmaüs fête sa 20ème année au Royaume-Uni

Les représentants des 26 Communautés et Groupes du Royaume-Uni se sont retrouvés à la Chambre des Lords en mai dernier pour rencontrer leurs députés et autres principaux soutiens au cours d’une réception marquant les 20 premières années d’Emmaüs au Royaume-Uni.
La réception était organisée par Lord Foulkes of Cumnock, représentant la Baronne Armstrong. Nous étions particulièrement honorés par la présence de Son Excellence Monsieur Bernard Emié, Ambassadeur de France au Royaume-Uni. L’événement était sponsorisé par Barbon Insurance.
La Baronne Hayman, en qualité de Lord Speaker, nous a souhaité la bienvenue et, après quelques mots d’introduction par Lord Foulkes, Terry Waite a évoqué de façon émouvante et avec beaucoup de passion le travail accompli par Emmaüs.
A la suite de cet événement, plusieurs députés ont prévu de rendre visite aux Communautés et aux Groupes.

Salon d’Emmaüs à Paris, 2011

La délégation d’Emmaüs UK a décrit le Salon de cette année comme étant le plus réussi de tous. Ils étaient 40 Compagnons, cadres et administrateurs venant des Communautés d’Emmaüs aux quatre coins du Royaume-Uni pour participer à la vente géante à Paris au profit des projets éducatifs et de développement durable d’Emmaüs en Amérique du Sud. En vendant leur stock très prisé de bric-à-brac (les tellières toujours en tête des ventes), cette équipe a levé la coquette somme de 6.367 euros. Melanie Lang, du Federation Office (bureau de coordination) d’Emmaüs, rapporte: « le succès du week-end est dû au travail intense de tous les participants et à leur volonté de travailler ensemble au nom de la solidarité ». Nous remercions chaleureusement Sea France d’avoir apporté leur soutien à ce voyage.

L'abbé Pierre représenté par une sculpture en fer haute de 4,60m, offerte par l'artiste Tony Hillier

Sculpture de l’Abbé Pierre à Emmaüs Cambridge

Emmaüs Cambridge a fait une journée portes-ouvertes le 18 juin pour célébrer son 20ème anniversaire. Les visiteurs ont pu suivre des visites guidées de la Communauté et ont eu la chance de profiter de notre nouveau café. Environ 900 personnes sont venues visiter la Communauté et le temps fut suffisamment clément pour leur permettre d’apprécier les stands en plein air et de voir la sculpture en fer de 4,60m représentant l’Abbé Pierre, faite et offerte par l’artiste local, Tony Hillier.

Emmaüs Burnley et Emmaüs Hastings – respectivement 20ème et 21ème Communautés au Royaume-Uni

L’année 2011 est déjà une année passionnante et très chargée. Emmaüs Burnley a ouvert ses portes aux premiers Compagnons Permanents en janvier, elle est ainsi devenue la 20ème communauté à ouvrir au Royaume-Uni. Leur magasin a ouvert en mars et marche déjà très bien.
Emmaüs Hastings a accueilli ses premiers compagnons le 22 juin. La communauté avait déjà ouvert un magasin qui faisait les affaires depuis près de 2 ans grâce à des volontaires.

Lois Momoh & François Jarrosson

www.emmaus.org.uk

Lire aussi : « Anniversaire de la disparition de l’abbé Pierre » du 22 janvier 2010.

Anniversaire de la disparition de l’abbé Pierre

L’abbé Pierre nous a quittés il y a trois ans, le 22 janvier 2007.

Son œuvre se poursuit, plus utile que jamais, auprès d’une quarantaine de pays ! Une vingtaine de communautés sont actives dans toutes les régions du Royaume Uni, de l’Ecosse au Grand Londres, en passant par le pays de Galles.

Le froid polaire qui a sévi nous laisse imaginer le rude hiver 1954 au cours duquel l’abbé Pierre s’était insurgé sur Radio-Luxembourg, sensibilisant toute la France au sort des sans-abris.

Le fondateur des compagnons d’Emmaüs a démontré un immense talent d’entrepreneur en bâtissant au fil des ans un groupe international aux nombreuses ramifications.

La vente d’objets récupérés et recyclés rapporte environ 120M€ en France, auxquels s’ajoutent dons et subventions pour venir doubler ce montant.

Personnalité hors du commun, ce prêtre qui fut aussi résistant et député.

Merci de parler de la mission d’Emmaüs UK auprès des Britanniques et de penser à faire un geste.

Pour télécharger l’affiche de la campagne en faveur des sans-abris et obtenir des donations : Coldest Nights Campaign

www.emmaus.org.uk

Lire aussi « Que faire pour Emmaüs UK ? »

Photo Flickr de Oriol Lladó.

Que faire pour Emmaus UK ?

Chaque Français connait l’œuvre magistrale et la silhouette familière de l’homme au béret et à la vareuse grise. C’est moins le cas au Royaume-Uni.

Nous sommes plus de 300 000 Français en Grande Bretagne.

Si chaque Français faisait connaitre Emmaüs Uk à quatre Britanniques, ils seraient plus d’un million à pouvoir donner meubles, électroménager, vêtements, vélos ou argent.

Pensez-y lors de votre prochaine sortie au pub. Faire connaître Emmaus UK, c’est aussi les aider.

Pour toute information au sujet de cette association en plein développement :

« Emmaus Communities offer homeless people a home, work and the chance to rebuild their lives in a supportive environment. There are currently 19 Communities around the UK and several more in development. »

www.emmaus.org.uk

Lire aussi « Un diner de bienfaisance en faveur d’Emmaüs UK »

Photo Flickr de Ed Yourdon.

Un diner de bienfaisance en faveur d’Emmaüs UK

J’ai pris comme un grand honneur d’avoir été invité par Emmaüs UK au diner organisé par Maurice Gourdault-Montagne, ambassadeur de France à Londres, en sa résidence.

Selwyn Image a rappelé comment il avait fondé Emmaus UK. Je l’ai écouté avec beaucoup d’émotion raconter le jour où l’abbé Pierre lui avait donné un chèque d’Emmaus pour fonder la première communauté au Royaume-Uni.

Après avoir rendu hommage à l’action de l’association, notre ambassadeur a évoqué combien sa rencontre personnelle avec l’abbé Pierre l’avait marqué.

Il a ensuite parrainé une vente aux enchères de biens ayant appartenus à l’abbé auprès des convives.

Près de £10,000 ont été recueillis !

La veille, Emmaus était à l’honneur à Westminster. De nombreux people avaient fait le déplacement dont Harry Enfield, Hilary Armstrong MP et Terry Waite.

Un discours a révélé que chaque communauté permettrait d’économiser £800,000 par an d’argent public, sur la base d’une étude conduite par l’Université de Cambridge. (Plus d’infos sur l’étude)

Le site d’Emmaus UK : www.emmaus.org.uk

Lire aussi « Si chaque Français du Royaume-Uni parle d’Emmaüs à quatre Britanniques… »

Photo Flickr de Ghislain Sillaume.

Soirée de soutien à Emmaüs UK par la communauté française

Comme vous le savez l’UFE GB a décidé de promouvoir l’association Emmaüs UK pour l’aider à se développer en Grande-Bretagne.

Grâce à Caroline Sivilia et Eric Jaoui du Groupe London Macadam, le London French Wednesday du mercredi 21 mai, au Maya, fut une très belle fête, mobilisant notre communauté. Je leur fais part, au nom de l’UFE GB, toute notre gratitude.

Une tombola a été organisée au profit d’Emmaüs UK. Pour constituer les lots, Galen Naturopathic Centre avait offert pour £600 de produits de beauté, Marc Levy avait donné son dernier roman dédicacé « Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites », Cinebook avait apporté diverses BDs, tandis que les sponsors de London Macadam ont envoyé des T-shirts.

Je vous invite à écouter l’interview de Terry Waite, président d’Emmaüs UK sur London Macadam Radio: www.londonmacadam.com/radio

Un grand merci à Diane Fauconnier et Eve qui ont passé une bonne partie de leur soirée près de la caisse pour vendre près de 100 billets de tombola aux participants. Merci à Brigitte Williams pour son travail de préparation et de concertation avec Emmaus, à Katherine Passerieu et Robert Zaigue pour leur contribution dans la recherche des lots pour la tombola.

www.emmaus.org.uk

Lire aussi : « Si chaque Français du Royaume-Uni parle d’Emmaüs à quatre Britanniques… »

Photo Flickr de Drinksmachine.

Si chaque Français du Royaume-Uni parle d’Emmaüs à quatre Britanniques…

A l’initiative de Selwyn Image, un homme d’affaires de Cambridge, la première communauté Emmaüs vit le jour en 1992 à Cambridge. Elle compte désormais 30 compagnons.

Selwyn Image, homme d'affaires et initiateur d'Emmaüs UK

Toutes les communautés britanniques offrent le logement aux sans-abri, un travail et l’opportunité de regagner le respect de soi-même au sein d’un environnement qui les soutient.

Depuis 1992, 14 communautés ont ainsi été fondées. Emmaüs UK projette d’en compter au moins une vingtaine sur le sol britannique d’ici à 2010.

J’ai visité la communauté de Douvres l’été dernier, et je peux témoigner de leur vitalité. Selwyn Image m’a demandé ce que je pouvais faire pour aider Emmaüs UK à mieux se faire connaître. Je lui ai répondu : « Moi tout seul, pas grand-chose. Mais tous les Français connaissent l’abbé Pierre. Si chaque Français du Royaume-Uni parle d’Emmaüs à quatre Britanniques de leur connaissance, nous aurons fait connaître votre organisation à un million de Britanniques ».

L’UFE GB a décidé de promouvoir l’association Emmaüs UK pour l’aider à se développer en Grande-Bretagne.

London Macadam Group, London French Wednesday et l’UFE GB vous présentent « Sous les pavés, la fête ! », une soirée en l’honneur de l’association de l’abbé Pierre, le mercredi 21 mai à partir de 20h00, au Maya. Plus de 300 Français seront attendus.

Une tombola sera organisée au profit d’Emmaüs UK.

Vous trouverez ci-joint une affiche au format A4 que vous pouvez imprimer et afficher afin de favoriser la participation.

Pensez-y : simplement en racontant aux Britanniques le parcours de l’abbé Pierre, vous favoriserez la popularité de son organisation caritative.

Le site d’Emmaus UK : www.emmaus.org.uk.

Télécharger l’affiche : Sous les pavés la fête, avec Emmaüs Uk.