Accueil      En circonscription      Sénat      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Un monde de projets
    

INFOLETTRE n°139 – Édito : « Progrès ! » (Certificats de vie) / Gérard Larcher réélu président du Sénat / Université d’été de l’UDI / Photonis : retrait de Teledyne, une opportunité historique de constituer un fonds de soutien à notre BITD / Venezuela : l’ONU accuse le gouvernement Maduro de crimes contre l’humanité / Réception de l’ambassadeur du Liban / Koweït : hommage au Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Sabah / Garantie de l’État : Bercy écarte l’ANEFE / Covid : l’aide sociale d’urgence améliorée / Pérou : webinaire avec les consuls honoraires d’Arequipa, Cusco & Piura / Webinaire avec nos entrepreneurs : Mexique, Chili, Pérou / Webinaire avec les Français de Washington / En circonscription en BELGIQUE : Bruxelles & Anvers (21-22 sept. 2020).

Lire : l’INFOLETTRE n°139 – 07 octobre 2020Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’InfoLettre n°139

Progrès !

On en rêvait depuis longtemps : le site Info Retraite a lancé en novembre 2019 la mutualisation et la dématérialisation du certificat d’existence.

Concrètement, l’assuré se connecte à son espace personnel une fois par an (www.info-retraite.fr) pour télécharger son certificat d’existence. Il peut ensuite le redéposer dans son espace, une fois signé et numérisé ou le transmettre par courrier. Ce certificat est alors valable pour l’ensemble des caisses de retraites.

Sont concernés 1,5 millions de retraités résidant à l’étranger. Combien sont-ils à être français ? Nous l’ignorons, mais nous savons que seulement 10% d’entre-eux sont nés en France.

Le groupement d’intérêt public Union Retraite, regroupant 35 caisses, a réuni les parlementaires des Français de l’étranger, le 9 septembre, pour dresser un premier bilan de leur service dématérialisé, déjà utilisé par 12% des bénéficiaires des régimes français.

Je salue ce résultat très significatif, car seuls 15 à 20 % des pensionnés en question possèdent une adresse email…. Mais qui dit nouvelle application, dit inévitablement dysfonctionnements techniques.

Listés en toute transparence par le groupement, nul doute qu’ils trouveront leurs correctifs ou que des solutions alternatives seront proposées, telle une application téléphone pour numériser les documents.

Traduit uniquement en quatre langues*, correspondant aux pays réunissant 80% des retraités, le formulaire va être traduit dans cinq langues** supplémentaires pour satisfaire les autorités locales.

Disposer d’une base de données unique des pensionnés à l’étranger permet de mieux les accompagner et également de faciliter la protection des caisses contre la fraude.
Visuel HL125

Ainsi, il a fallu attendre l’an dernier pour qu’une personne déclarée née en 1898 soit contrainte par les services de retraite de se présenter au consulat d’Agadir pour obtenir son certificat d’existence. Incapable d’évaluer s’il était réellement en face de « LA » doyenne de l’humanité, âgée de 120 ans, notre consul général a refusé de signer le sésame. Un système unifié permettra de détecter plus vite les invraisemblances.

Même informatisé, le système du certificat d’existence demeure imparfait : il nécessite toujours un déplacement des pensionnés, et des traitements administratifs. C’est pourquoi l’expérimentation d’une solution biométrique envisagée par le groupe Info Retraite me ravit. Je plaide de longue date pour la mise en place d’un dispositif de reconnaissance biométrique, qui permettrait la capture de l’image du visage sur le téléphone portable et déclencherait le paiement de la pension. Des entreprises françaises maîtrisent déjà cette technologie.

Cela rendrait obsolète le certificat d’existence… tout simplement ! Découvrir l’InfoLettre n°139

En circonscription en Belgique – Anvers & Bruxelles (21-22 sept. 2020)

Après plus de six mois d’interruption, j’ai repris fin septembre mes déplacements en circonscription par un retour en Belgique, où je me suis rendu pour la 12ème fois.

Je remercie Caroline Laporte, Jérémy Michel et Georges Francis Seingry, Conseillers des Français de l’étranger, qui m’ont fait l’honneur de venir m’accueillir à Anvers pour la première étape de ce déplacement par une visite du lycée français, avant de me retrouver à Bruxelles avec leurs collègues Anne Monseu-Ducarme, Boris Faure.

Merci à Hélène Farnaud-Defromont, ambassadrice , Raphael Trannoy, consul général et François Pernot, Pdt de la CCIFB, pour leur invitation aux différents événements qui ont émaillé ce déplacement.

Entrepreneuriat

CCIFB

Visite des nouveaux locaux de la Chambre de commerce franco-belge, en compagnie de François Pernot, président et d’Anne-Christine Genouville, directrice (à l’image), et rencontre avec l’équipe qui anime les activités de la CCIFB.

De nombreuses initiatives sont entreprises pour relancer l’activité : French Tech Days pour les start-ups ; Tasting France pour les viticulteurs ; «Vendre à» pour les entreprises qui veulent vendre à des grands-comptes.

Beaucoup d’initiatives pour répondre aux sollicitations des primo-exportateurs qui ont les faveurs du plan de relance export du gouvernement.

Très heureux d’avoir eu l’opportunité d’apporter tout mon soutien à cette chambre si dynamique. + d’images

CCIFB – Débat-Cocktail

Après avoir participé à un déjeuner à l’occasion du Conseil économique de l’ambassade de France en Belgique organisé par notre ambassadrice Hélène Farnaud-Defromont, j’ai participé le soir même au premier événement en présentiel de la CCIFB, depuis le début du confinement en mars dernier !

Les échanges induits par la table ronde autour du thème « Le rebond économique après la crise » ont été précédés d’une intervention d’Hélène Farnaud-Defromont au sujet du plan de relance du gouvernement.

C’est ainsi que François Pernot, président de la CCFB ; Alix Hubin, CEO de Plastuni ; Renaud Bentégeat, président de CCI France International et Christian de la Villehuchet, CEO d’Havas en Belgique et Global Chief Integration Officer d’Havas group, ont débattu des perspectives de rebond dans les prochains mois.

Nous assistons à une crise sans précédent qui fragilise l’économie et la santé des entreprises.

En réponse à ma question sur les atouts de la Belgique qui pourraient justifier sa meilleure performance à l’export comparée à notre pays, Renaud Bentégeat a mis en avant l’efficacité de Credendo et la plus grande générosité de son offre en couverture d’assurance crédit export. C’est une piste d’amélioration intéressante susceptible d’amplifier le plan de relance export du gouvernement. + d’images

Communauté française

Rencontre avec les CFE

Le consul général, Raphael Trannoy, a organisé une rencontre avec nos élus représentant les Français de Belgique : Caroline Laporte, Boris Faure, Jérémy Michel, Anne Monseu Ducarme, et Georges Francis Seingry, en présence de Dominique Lefay, consule générale adjointe.

A l’ordre du jour, nous avons notamment échangé sur les problèmes de la communauté française face aux règles sanitaires en vigueur dans le pays.

Un des points de tension dans les consulats est la capacité de répondre aux appels téléphoniques. Ce phénomène s’est aggravé avec la crise. Le seul poste de standardiste au consulat de Bruxelles vient d’être supprimé par l’administration centrale à Paris ! Tout le monde regrette cette décision qui n’est pas de nature à améliorer la satisfaction des Françaises et Français lorsqu’ils auront à joindre le consulat à l’avenir pour des motifs impérieux.

Nos élus ont fait preuve d’une grande disponibilité pour répondre à nos compatriotes durant la pandémie. Ils se sont mobilisés pour relayer leurs interrogations auprès du poste diplomatique, à la faveur de comités de sécurité hebdomadaires organisés par Hélène Farnaud-Defromont, ambassadrice, et notre consul général.

Chacun salue la démarche du poste diplomatique qui associe pleinement les élus à la réflexion pour apporter des réponses à nos compatriotes.

Enseignement français

EFIB

Accompagné de Régis Lucbereilh, consul-adjoint, et des conseillers des Français de l’étranger Caroline Laporte, Jérémy Michel et Anne Monseu-Ducarme, j’ai eu le plaisir de revenir à l’EFIB, École française internationale de Bruxelles.

La concrétisation de ce projet de création d’école bilingue français-anglais à Bruxelles par le groupe Odyssey constituait ma priorité pour la Belgique.

Après une première année d’activité bouleversée par la pandémie, la rentrée de septembre se déroule bien. L’école est homologuée par le ministère de l’Éducation nationale et opère comme une école partenaire de l’AEFE.

Jérome Gercet, directeur de l’EFIB, m’a confié qu’il accueillait désormais près de 50 élèves, contre une vingtaine l’an passé.

Je me réjouis de ce chiffre en progression et d’avoir assisté à la création de cette école qui enrichit notre réseau. + d’images

Lycée français Jean Monnet

En compagnie des conseillers des Français de l’étranger Caroline Laporte, Anne Monseu-Ducarme, Jérémy Michel et Georges Francis Seingry, j’ai eu le plaisir de visiter le lycée français Jean Monnet.

Cet EGD de l’AEFE accueille 2597 élèves de la maternelle à la terminale.

Accueillis par Mme Ghania Ben Garbia, proviseur, et plusieurs membres de l’équipe de direction, la visite a permis de longs échanges avec les deux organisations de parents d’élèves : UPE (membre de la FAPEE) et la FCPE ; ainsi que les représentants des personnels enseignants.

Les enseignants de primaire ont souligné la difficulté de s’exprimer avec un masque tout au long d’une journée…

Mihaela Bucuroiu, dynamique présidente de l’UPE et administratrice de la FAPEE, est revenue en détail sur l’ensemble des préoccupations des parents d’élèves qui se sont exprimées durant la pandémie, recensées dans un courrier adressé à l’AEFE. Son organisation a adopté une approche ferme et rigoureuse pour défendre les droits des parents, mais fait également preuve d’une attitude positive et compréhensive pour accompagner la direction de l’AEFE dans l’épreuve.

Rémy Zentar, président de la FCPE, est revenu sur l’évolution des frais de scolarité et les questions liées aux projets d’investissements immobiliers.

J’ai écouté et pris en compte les inquiétudes de toutes les parties présentes à l’aune d’une rentrée exceptionnelle qui a déjà été marquée par la fermeture des classes terminales du fait d’un cas Covid déclaré.

Pour les classes de seconde, seul un groupe de 15 élèves doit rester à domicile, suite à un cas déclaré positif. + d’images

ANVERS

LFIA

J’ai visité le lycée français International d’Anvers en compagnie de Caroline Laporte, Jérémy Michel et Georges Francis Seingry, conseillers des Français de l’étranger, qui m’ont fait l’honneur de venir m’accueillir à Anvers pour la circonstance.

Nous avons échangé avec Christine Valibouse, proviseure et Delphine Barré, consule-adjointe, cheffe de Chancellerie, avant de visiter le LFIA, en présence de la présidente du comité de gestion et du trésorier.

Près de 150 élèves fréquentent la seule école française en Flandres, homologuée par le ministère de l’Éducation nationale. L’arrivée de Christine Valibouse a permis de créer une nouvelle dynamique selon le comité de gestion. + d’images

Maison de France

Située dans les locaux du Lycée français International d’Anvers, j’ai découvert la Maison de France, inaugurée par Hélène Farnaud-Defromont, ambassadrice de France en Belgique, le 11 février dernier.

Cette Maison héberge l’Alliance française, ainsi que les deux associations Accueil Français d’Anvers et Les Mots passants.

L’institution a pour objectifs de fédérer les forces vives de la francophonie anversoise et de créer des synergies pour donner plus de visibilité aux initiatives françaises.

La Maison de France est destinée à organiser des événements culturels et à accueillir toutes celles et ceux qui aiment la France, sa culture et sa langue. Elle s’adresse donc à tous les francophones et francophiles d’Anvers et sa province, tout en se voulant un lieu ouvert au dialogue entre les cultures. + d’images

En circonscription en Belgique – Bruxelles (08 juillet 2019)

(g. à d.) Jonathan Derai, directeur général du réseau scolaire Odyssey ; Olivier Cadic ; Raphaël Trannoy, consul général de France à Bruxelles.

Mon 10ème déplacement en Belgique a vu l’aboutissement de mon objectif prioritaire pour ce pays : le soutien à la création d’une nouvelle école française à Bruxelles, en l’occurrence l’Ecole Française Internationale de Bruxelles.

Cette démarche a été initiée par le groupe Odyssey qui va apporter, dès la rentrée prochaine, une réponse aux besoins des familles en s’inscrivant pleinement dans la volonté du gouvernement de développer l’enseignement français à l’étranger.

Enseignement français

EFI

L’École internationale française (EFI) va ouvrir dans les murs du château de Latour de Freins, à Uccle en septembre prochain. Jonathan Derai, directeur général du groupe Odyssey, m’a fait visiter les locaux en compagnie de Raphaël Trannoy, consul général.

Situés sur un parc de 9 hectares, les bâtiments de 6500 mètres carrés ont été pensés pour assurer le maximum de confort, d’accessibilité et de sécurité.

Pour sa première année d’existence, l’EFI Bruxelles accueillera 50 élèves de la maternelle au CM1. Elle vise une capacité de 200 élèves à terme sur ce site.

Je suis heureux de cette perspective qui répond à l’ambition annoncée par le président de la République : doubler le nombre d’élèves dans l’enseignement français à l’étranger à horizon de 2030. + d’images

Communauté française

Réunion consulaire

J’ai eu le plaisir de retrouver Caroline Laporte et Jérémy Michel, conseillers consulaires, en compagnie de Raphaël Trannoy, consul général et de Marc Egret, consul général adjoint.

La communauté française compte 123.000 inscrits au registre. Pourtant, les communes belges recensent 170.000 résidents français (sans compter les binationaux), auxquels s’ajoutent environ 20.000 compatriotes étudiants.

Nos élus m’ont sensibilisé au fait que notre administration fiscale continue à prélever indûment la CSG-CRDS sur les revenus de biens immobiliers situés en France, ce qui entretient une grande confusion chez les Français de Belgique.

Nous avons également évoqué les projets STAFE destinés à venir en soutien aux associations locales. Déjà, 8 associations ont déposé 9 dossiers d’aide qui seront soumis au conseil consulaire. + d’images

Consulat

Visite du consulat organisée par Raphaël Trannoy, consul général, et rencontre avec l’équipe qui œuvre au quotidien au sein de notre administration locale.

Comme au consulat de Luxembourg ou de Genève, visités quelques jours auparavant, les agents sont préoccupés par la réforme de l’état civil qui attribue à Nantes la transcription d’actes.

En effet, il est à prévoir un ralentissement du temps de transcription des actes et il est difficile d’évaluer si tous les cas de figure ont bien été pris en compte. Par ailleurs, l’envoi imposé de documents originaux par voie postale constitue un gros point d’interrogation sur la pertinence d’une telle procédure à l’international.

Au consulat, les effets du voisinage entre la France et la Belgique prennent un tour concret lorsque les autorités belges rapportent ce que les Français ont égaré : pas moins de 1500 CNI et passeports ont été déposés en 2018 !

La Belgique est le poste diplomatique où l’activité mémorielle est la plus importante : ce ne sont pas moins de 100 célébrations auxquelles les autorités françaises sont conviées chaque année !

J’ai achevé ma visite par un entretien à l’ambassade de France avec Sybille Mert, Première conseillère. Il m’a fallu simplement traverser le jardin mémoriel, financé par les dons des entreprises et particuliers à hauteur de 600.000€.

Cette rencontre fut l’occasion de témoigner ma reconnaissance à Claude-France Arnould, ambassadeur de France en Belgique, pour avoir exaucé ma demande d’intervention lors de mon passage à Bruxelles l’an dernier. Son soutien à la création de l’EFI de Bruxelles, par le biais d’une démarche participative de type plan École, aura contribué au développement harmonieux de l’offre scolaire en Belgique. + d’images

Entrepreneuriat

CCIFB

Retour à la CCI France-Belgique qui m’a permis de rencontrer son nouveau président François Pernot, à l’occasion d’une réunion organisée par Anne-Christine Genouville, en présence de plusieurs membres de la Chambre.

François Pernot succède ainsi à Renaud Bentegeat, élu fin juin à la présidence du réseau CCI France International.

La communauté d’affaires franco-belge est assez vibrionnante, en témoigne la diversité des activités des participants à notre réunion : finance, recherche, loisirs, hôtellerie, communication, co-working…

Si la Chambre est dans son rôle en permettant aux entreprises françaises de tirer parti des opportunités offertes par marché belge, nous avons imaginé qu’elle pourrait aider nos entreprises à se projeter à l’international depuis la Belgique.

En effet, les participants m’ont détaillé les spécificités linguistiques et culturelles du marché belge qui donnent la possibilité à un entrepreneur français de se tester véritablement à l’export, tout comme de trouver des partenaires locaux qui ont construit leur ADN sur leur volonté d’internationalisation.

Heureux d’avoir retrouvé Jean-Louis Dubrule, qui dirige une société de communication. a présenté un nouveau concept d’hôtel plutôt enthousiasmant dans lequel il a investi : des chambres à 8 lits, où les occupants s’en sortent pour 28€ la nuit. Comme quoi, même des business model éprouvés peuvent être réinventées.

Ce sont les compétences et les expériences à l’international des membres des CCI que je souhaiterais partager avec le plus grand nombre d’entrepreneurs français pour maximiser leurs chances de réussir hors frontière.

HEBDOLETTRE n°85 – Le week-end prochain, tous aux urnes ! (édito) – Hommage : Manchester, Egypte – Législatives à l’étranger : utilisation du soutien UDI : méfiez-vous des contrefaçons ! – Communiqué : 24 élus UDI des Français de l’étranger répondent à « la main tendue » – En Bref du 01 au 21 mai 2017 (Sénat et Circo.) – En circo GRÈCE – Athènes / 30 avril au 4 mai 2017 – En circo MAROC – Tanger / 19 au 21 mai 2017 – UDI Actu : législatives.

Lire : l’HEBDOLETTRE n°85 – 01 juin 2017Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°85

Samedi (pour les Amériques) et dimanche (pour le reste du monde), les Français établis hors de France procéderont pour la première fois au renouvellement de leurs représentants à l’Assemblée nationale. 9 députés des Français de l’étranger sur 11 (82%) se représentent à vos suffrages, contre seulement 2 sur 3 (66%) pour le reste de l’Assemblée nationale.

En 2012, sur l’ensemble des 11 circonscriptions du monde, les candidats du second tour représentaient l’un ou l’autre des 2 candidats finalistes de l’élection présidentielle. Il en sera différemment cette année. Personne n’imagine en effet un candidat FN au second tour d’une législative à l’étranger. La barre est haute pour les candidats de la « République en Marche », soutiens du nouveau président Emmanuel Macron, s’ils souhaitent rééditer la performance du PS en 2012.

Visuel HL85 Les représentants du président Hollande qui venait d’être élu avaient alors emporté 8 des 11 circonscriptions, pourtant données toutes à droite par les pronostics. Cette fois, les trois sortants PS qui se représentent font dans la discrétion, après avoir échoué à obtenir l’investiture du parti d’Emmanuel Macron. La photo de François Hollande n’apparaît plus sur leurs professions de foi. Ils refusent même parfois d’assumer leurs votes lors du quinquennat. Ainsi, Axelle Lemaire a nié publiquement à Londres, lors d’un débat, avoir voté la CSG-CRDS sur les revenus immobiliers des non-résidents, alors qu’elle l’a fait comme tous ses camarades en juillet 2012.

L’incertitude du résultat est donc plus grande qu’en 2012… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°85

Utilisation du soutien UDI : méfiez-vous des contrefaçons !

« On ne peut pas prétendre recueillir la confiance des Français et mentir aussi grossièrement », prévient Jean-Christophe Lagarde.

La dernière ligne droite avant le premier tour des législatives nous amène à faire quelques mises au point. Dans une lettre ouverte (voir le courrier du 28.05.2017), le président de l’UDI rappelle que seuls les candidats appartenant à l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) et officiellement investis par l’UDI dans les 2ème, 3ème, 4ème, 7ème et 9ème circonscriptions des Français établis hors de France, peuvent se prévaloir de son logo et de son soutien, et non pas leurs concurrents du parti « Les Républicains » (LR).

Ce courrier répond à un courriel circulaire mensonger du 26/5/17 émanant du groupe ADCI à l’AFE, Assemblée des Français de l’étranger, qui indique que l’UDI soutiendrait tous les candidats investis par les LR à l’étranger.

Nous remarquons, par ailleurs, que trois candidats LR créent une confusion volontaire pour faire croire à notre soutien :

Dans la 2ème circ. (Amérique latine), le candidat LR a osé présenter Tannya Bricard, conseillère consulaire UDI Equateur, comme la présidente de son comité de soutien pour ce territoire. Un démenti a été apporté par l’élue qui soutient naturellement Charles-Henry Chenut, candidat UDI.

Dans la 4ème circ. (Benelux), la candidate LR a diffusé sur les réseaux sociaux un montage photo associant sa plaquette à un autre document où figure un logo UDI, mais qui n’a rien à voir avec un soutien à sa candidature. Seule Caroline Laporte peut se prévaloir du logo UDI.

Dans la 7ème circ. (All. Europe est), le candidat LR a fourni deux bulletins de vote différents (en contravention avec le guide du candidat), dont l’un porte le logo UDI sans autorisation. Seul Benoit Mayrand est investi par l’UDI. Une procédure est en cours.

Rapport sur la prise en charge de compatriotes handicapés dans des établissements situés à l’étranger

Mon collègue Philippe Mouiller a présenté devant notre commission des Affaires sociales (CAS), le 14 décembre, un excellent rapport concernant la « Prise en charge de personnes handicapées dans des établissements situés en dehors du territoire national ».

Philippe Mouiller, sénateur des Deux-Sèvres, s’est interrogé sur les possibilités d’améliorer l’offre médico-sociale en France pour empêcher le départ contraint de personnes handicapées hors de nos frontières et loin de leurs familles.

Qui sait que près de 6800 personnes handicapées françaises, dont 1451 enfants, vivent dans un établissement médicosocial en Wallonie, faute de place dans nos établissements spécialisés ?

Caroline Laporte, conseillère consulaire UDI en Belgique, très engagée sur les questions du handicap m’avais permis de rencontrer Isabelle Resplendino, déléguée en Belgique de l’association Autisme France.

J’avais recommandé à notre commission d’auditionner Isabelle, ce qui fut fait.

Vous trouverez ci-dessous mon échange avec le Rapporteur en commission et un lien vers le rapport.

Olivier Cadic. – « En tant que sénateur représentant les Français de l’étranger, je peux témoigner de l’importance de ces sujets pour nos concitoyens expatriés. On parle très rarement de ces départs à l’étranger et j’espère que votre rapport leur apportera la notoriété nécessaire. Vous n’avez pas mentionné la question du personnel français employé par les établissements belges. Ils m’ont fait part des avantages importants que le travail en Belgique présentait sur la France. Peut-on envisager une amélioration du travail des éducateurs et des personnels spécialisés en France ? De façon générale, je rejoins Dominique Watrin sur les différences culturelles entre les deux pays concernant la perception du handicap.

Vous avez évoqué les plans de créations de places. Vous paraissent-ils assez ambitieux et de nature à véritablement endiguer le phénomène ? Sur la question des normes, j’entends bien l’inquiétude de Claire-Lise Campion sur la dérégulation excessive, mais je suis convaincu qu’il va nous falloir évoluer vers moins d’entraves administratives.

Philippe Mouiller, rapporteur. – Pour répondre à Olivier Cadic, il est vrai que le personnel éducateur en Belgique est mieux responsabilisé, mieux payé pour les plus spécialisés d’entre eux et leur formation universitaire est moins coûteuse. Nous pouvons avoir certaines inquiétudes quant au départ des professionnels de la prise en charge dans les départements frontaliers, qui risquent de créer de véritables « déserts médico-sociaux ».

Concernant les créations de places, on estime à 500.000 le nombre de personnes atteintes d’autisme en France. Si l’on retient que, sur la programmation 2016-2019, environ 4.500 places d’établissements et de services leur sont réservées, on mesure la disproportion des besoins et de l’offre disponible.

  • Le rapport dans son intégralité peut être consulté ICI.
  • La synthèse du rapport peut être consultée ICI.

Lien vers le commentaire d’Isabelle Resplendino sur son blog :
http://desmotsgrattent.blogspot.be/2016/12/40-propositions-du-senat-pour-les.html

En Bref – du 13 nov. au 20 nov. 2016

Bruxelles : rassemblement de la droite et du centre (13 nov.)

beneluxAvant de rejoindre la DSAE à La Haye, arrêt à Bruxelles à l’invitation de Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique et candidate UDI aux Législatives 2017 dans la 4ème circonscription.

Engagée pour le rassemblement de la droite et du centre, Caroline m’a présenté Hugues Parmentier, référent Français de l’étranger avec Alain Juppé pour le Benelux.

La Haye : la DSAE étudie le modèle néerlandais (14 nov.)

lahaye2(A l’image) Mes collègues Elisabeth Lamure et Jean-Pierre Vial lors de nos échanges avec l’Actal (Autorité chargée de la simplification).

La Délégation sénatoriale aux entreprises (DSAE) s’est rendue à La Haye pour observer les principes de la fabrication législative aux Pays-Bas (lire le rapport).

Notre démarche s’inscrit dans une réflexion sur la qualité des lois, en termes de simplification, de maitrise des coûts et de suivi dans le temps. A ce titre, nous nous sommes récemment rendus en Suède et en Allemagne pour observer leurs pratiques parlementaires (lire le rapport).

Grand Meeting Alain Juppé (14 nov.)

juppehl74Déterminés à réconcilier les Français avec leur avenir, les élus de l’UDI s’étaient rassemblés autour d’Alain Juppé (g. à d.) Benoit Mayrand ; Patricia Connell ; Alain Juppé ; Caroline Laporte ; Olivier Cadic ; Pascal Capdevielle

 

 

Candidats UDI-Monde (15 nov.)

dejhl74Petit déjeuner de travail au Sénat avec cinq candidats UDI-Monde aux législatives 2017 pour évoquer les dossiers intéressant les Français de l’étranger.

(g. à d.) Pascal Capdevielle (9ème circ. Maghreb – Afrique occidentale) ; Benoit Mayrand  (7ème circ. Europe centrale) ; Caroline Laporte (4ème circ. Benelux) ; Olivier Cadic ; Patricia Connell (3ème circ. Europe du Nord) ; Charles-Henry Chenut (2ème circ. Amérique latine)

DSAE : transmission d’entreprises (15 nov.)

dsaehl74(A l’image) Autour d’Elisabeth Lamure, présidente de la DSAE (Délégation sénatoriale aux entreprises), mes collègues Michel Vaspart et Claude Nougein, ont fait une communication sur la transmission et la reprise d’entreprises.

60.000 entreprises changent de mains chaque année en France. Des milliers d’autres attendent un repreneur. Le sujet est d’importance : plus de 20% des dirigeants de PME ont plus de 60 ans.

La délégation travaille sur les moyens de faciliter les opérations de cession.

Fondation Alliance française (15 nov.)

Rencontre avec Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française (et ancien président d’Arte) et son secrétaire général, Bertrand Commelin.

Nous avons évoqué l’AG des Alliances françaises d’Europe, en fin de semaine à Madrid.

CAS : incapacité démontrée de la lutte contre les drogues (16 nov.)

Devant la commission des Affaires sociales (CAS), rapport du sénateur Gilbert Barbier dans le cadre de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca).

Mon collègue a jeté une lumière crue sur notre action publique en concluant « qu’il appartient au prochain gouvernement de tirer un trait sur une politique qui, en 46 ans, a fait la démonstration de son incapacité à traiter les racines des addictions ». Lire mon intervention en commission.

(lire aussi « En circo : le point sur la légalisation du cannabis en Uruguay« ).

Aide au développement : Gatien Bon, banque Rothschild (16 nov.)

g_bon2Gatien Bon, ancien conseiller consulaire à Boston, suit  les problématiques financières des pays émergents au sein de l’équipe Conseils aux gouvernements de la banque Rothschild.

Je l’ai invité à intervenir au Sénat, le 5 décembre, devant Paul Kaba Thieba, Premier ministre du Burkina Faso et ses ministres.

Exportation : Michel Duger, Club des exportateurs (16 nov.)

dugerLe Club des exportateurs de France a célébré ses 60 ans cette année. Ses membres, tous bénévoles, sont au service des adhérents : les responsables Export  et les dirigeants de PME exportatrices ou en devenir.

Michel Duger, délégué général, m’a présenté avec engouement les actions de ce Club qui joue un rôle de premier plan auprès des entreprises qui veulent en découdre à l’international.

Algérie : respect des sépultures chrétiennes (16 nov.)

jouve2Gérard Jouve est membre du Collectif de sauvegarde des cimetières d’Oranie (CSCO). Par des rencontres régulières avec les autorités locales et les pompes funèbres, il assume la noble mission de veiller à la préservation et l’entretien des cimetières chrétiens.

Lorsqu’il le peut, le CSCO procède à des opérations de réhabilitation avec le soutien financier de certaines collectivités en France.

Centre opérationnel des sapeurs-pompiers de Paris (17 nov.)

pompiers2Accueilli par le général Philippe Boutinaud, commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, j’ai découvert une formidable organisation au service de notre sécurité. Une rigueur qui se conjugue avec un questionnement permanent, selon les principes de l’amélioration continue.

Leur savoir-faire est de notoriété internationale. J’ai évoqué ma rencontre avec la « Pompe France » de Rio Bueno au Chili qui a tissé un partenariat avec les pompiers de Paris qui contribuent à l’équipement de leurs homologues chiliens.

Le général qui revenait de Santiago et de Valparaíso a pu constater l’admiration et l’attachement que les Chiliens portaient à sa brigade d’élite.

A l’occasion de cette visite, j’ai fait la connaissance du général adjoint Jean-Claude Gallet qui est promis à la succession du général Boutinaud.

En circo en Espagne – Madrid et Villanueva (18 nov.)

afdej(A l’image) J’ai eu le plaisir d’organiser un déjeuner avant le lancement des États généraux des Alliances française d’Europe, en compagnie de Jérôme Clément, président de la fondation Alliance française et de Bertrand Commelin, secrétaire général et de sept directeurs d’AF, ainsi que des conseillers consulaires Francis Huss et Pierre-Olivier Bousquet.

J’ai également visité le lycée Molière, situé à Villanueva. <Rapport à suivre>

Primaire de la droite / Résultats du 2ème tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 49500

resultats_2etour

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7223
Alain Juppé (52.6%) / François Fillon (47.4%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1783
François Fillon (53.7%) / Alain Juppé (46.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5437
François Fillon (55%) / Alain Juppé (45%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 6728
Alain Juppé (51.8%) / François Fillon (48.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2332
François Fillon (56.2%) / Alain Juppé(43.8%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6187
François Fillon (59.1%) / Alain Juppé (40.9%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4452
Alain Juppé (55.8%) / François Fillon (44.2%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1342
François Fillon (54.4%) / Alain Juppé (45.6%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3043
Alain Juppé (51.5%) / François Fillon (48.5%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4222
François Fillon (56.5%) / Alain Juppé(43.5%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 6751
François Fillon (55.8%) / Alain Juppé(44.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

Primaire de la droite / Résultats du 1er tour : Vote des Français de l’étranger

Toutes les circonscriptions – votants : 53084

resultats-fe

Par circonscription :

1ère – Amérique du Nord – votants : 7871
Alain Juppé (47.4%) / François Fillon (33.4%) / Nicolas Sarkozy (9.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.7%) / Bruno Le Maire (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Frédéric Lefebvre

2ème – Amérique latine – votants : 1965
Alain Juppé (44.3%) – François Fillon (37.8%) – Nicolas Sarkozy (10.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.4%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.3%)
Candidat UDI / Législatives : Charles-Henry Chenut – VP des CCEF

3ème – Europe du Nord – votants : 5877
Alain Juppé (42.9%) / François Fillon (42.4%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Nicolas Sarkozy (5.3%) / Bruno Le Maire (2.1%) / Jean-Frédéric Poisson (1.5%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Patricia Connell – déléguée consulaire Londres

4ème – Benelux – votants : 7139
Alain Juppé (48.2%) / François Fillon (35.6%) / Nicolas Sarkozy (7.1%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Candidate UDI / Législatives : Caroline Laporte – Conseillère consulaire Belgique

5ème – Péninsule Ibérique – votants : 2462
Alain Juppé (41.4%) / François Fillon (36.8%) / Nicolas Sarkozy (13.9%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.5%) / Bruno Le Maire (1.8%) / Jean-Frédéric Poisson (1.2%) / Jean-François Copé (0.4%)
Candidat UDI / Législatives : Pierre-Olivier Bousquet – Conseiller consulaire Barcelone

6ème – Suisse et Liechtenstein – votants : 6509
François Fillon (42.5%) / Alain Juppé (40%) / Nicolas Sarkozy (8.7%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.9%) / Bruno Le Maire (2.2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.4%) / Jean-François Copé (0.2%)
Députée LR sortante : Claudine Schmid

7ème – Europe de l’Est – votants : 4810
Alain Juppé (52.4%) / François Fillon (31.5%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (6.6%) / Nicolas Sarkozy (5.9%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.1%)
Candidat UDI / Législatives : Benoit Mayrand – Conseiller consulaire Bucarest

8ème – Europe du Sud – votants : 1470
Alain Juppé (41%) / François Fillon (35.9%) / Nicolas Sarkozy (14.2%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (5%) / Bruno Le Maire (1.9%) / Jean-Frédéric Poisson (1.7%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député UDI sortant : Meyer Habib

9ème – Afrique du Nord – votants : 3227
Alain Juppé (51.1%) / François Fillon (32%) / Nicolas Sarkozy (12.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2%) / Jean-Frédéric Poisson (1.1%) / Bruno Le Maire (1.1%) / Jean-François Copé (0%)
Candidat UDI / Législatives : Pascal Capdevielle – Conseiller consulaire Fès

10ème – Afrique et Moyen-Orient – votants : 4575
Alain Juppé (45.7%) / François Fillon (36.2%) / Nicolas Sarkozy (11.3%) / Bruno Le Maire (2.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (2.5%) / Jean-Frédéric Poisson (1.6%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Alain Marsaud

11ème – Asie et Océanie – votants : 7179
Alain Juppé (43.3%) / François Fillon (41.8%) / Nicolas Sarkozy (7.6%) / Nathalie Kosciusko-Morizet (4.3%) / Bruno Le Maire (1.6%) / Jean-Frédéric Poisson (1.3%) / Jean-François Copé (0.2%)
Député LR sortant : Thierry Mariani

Les résultats pays par pays : LIEN

Dîner autour de Valéry Giscard d’Estaing

« La France a plus besoin d’un homme d’Etat que d’un Président de la République », a déclaré Valéry Giscard d’Estaing devant un parterre de personnalités, d’élus et cadres de l’UDI-Monde présents sur Paris en marge de la semaine de l’AFE (Assemblée des Français de l’Etranger).

vge1_Ce diner a été organisé par l’Institut Jean Lecanuet, présidé par mon collègue Yves Pozzo di Borgo. Dans les salons de la présidence du Sénat, la soirée avait des allures de réunion « centriste » autour du président Valéry Giscard d’Estaing, avec le président de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde, les deux anciens présidents de l’UDF, François Bayrou et François Léotard et l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin qui fut aussi secrétaire général de l’UDF.

Etaient également présents Jean-Claude Gaudin (ancien ministre, sénateur-maire de Marseille et VP du Sénat), Louis Giscard d’Estaing (ancien député et VP de l’Assemblée nationale), ainsi que Laurent Hénart (président du parti Radical et maire de Nancy).

Au menu : le soixantième anniversaire du traité de Rome du 25 mars 1957 et la grave crise que traverse le projet européen, comme l’illustre le Brexit.

A la veille d’échéances électorales déterminantes, l’ex-UDF, au grand complet, a réaffirmé son attachement à la construction européenne et souligné le caractère indispensable du projet européen pour notre pays dans le cadre d’une Union revigorée. « L’Europe devrait être l’enjeu principal de la prochaine élection présidentielle française », a résumé l’ancien président.

vge2_A l’image – autour du président Jean-Christophe Lagarde, les élus et candidats UDI des Français de l’étranger (g. à d.) Bruno Theret (Luxembourg) ; Marie-José Caron (Danemark) ; Charles-Henry Chenut (Brésil) ; Caroline Laporte (Belgique) ; Denis Viala (Brésil), Jean-Christophe Lagarde ; Benoit Mayrand (Roumanie) ; Patricia Connell (Royaume-Uni) ; Martine Schoeppner (Allemagne) ; Pierre-olivier Bousquet (Espagne) ; Olivier Cadic (sénateur UDI) et Meyer Habib (député UDI).

Nous avons eu le plaisir de retrouver lors de cette soirée les conseillers consulaires Geneviève Béraud-Suberville dite Minouche (Mexique), Jean-Hervé Fraslin (Madagascar), Marie Christine Haritcalde (Chili) et Radya Rahal (Algérie).

HEBDOLETTRE n°63 – Attentats en France et Réserve parlementaire (édito) – UDI Actu : Investitures Législatives 2017 (Français de l’étranger) – Spécial 14 juillet : Barcelone, Londres et Anvers – Brexit : Compte rendu des réunions au Royaume-Uni (3 vidéos) – En circonscription en Espagne / Madrid (02-03 juin 2016) – En circonscription au Royaume-Uni / Londres (18 juin 2016) – En circonscription en Espagne / Barcelone (13-14 juillet 2016) – En bref, au Sénat du 21 juin au 19 juillet 2016

Lire : l’HEBDOLETTRE n°63 – 29 juillet 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°63

Les attentats de Nice et de St-Etienne du Rouvray nous rappellent douloureusement que la France est une cible de choix pour les terroristes.

Daesh, Al Qaida et consorts veulent détruire nos valeurs. Nous devons les combattre avec fermeté mais sans piétiner nos libertés. Sinon, ce serait donner raison à nos ennemis.

A Beyrouth, J’ai rencontré le général Jean Kahwagi, commandant en chef de l’armée libanaise qui repousse avec succès Daesch. Je demanderai qu’il soit auditionné par le Sénat.Visuel HL55

Le Liban est un exemple en matière de sécurité passive. Il y a un consensus de la population libanaise pour que le pays ne soit pas déstabilisé. J’espère que ce modèle saura nous inspirer.

Je vous annonce qu’il est possible de candidater pour obtenir une « dotation d’actions parlementaires » pour l’année 2017.

Plus connu sous le nom de « réserve parlementaire », ce dispositif permet aux parlementaires de contribuer au financement de projets associatifs… Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°63

En circonscription en Belgique – Anvers / 15 juillet 2016

Anvers114 Juillet – Hommage

Au lendemain de l’attentat de Nice, j’ai répondu à l’invitation de l’Accueil des Français d’Anvers, qui a voulu marquer notre fête nationale sur le toit du Musée d’art contemporain d’Anvers.

Endeuillés par la tragédie, nous avions besoin de nous retrouver, à fortiori autour des valeurs républicaines que représente le 14 juillet.

Avec Philippe de Backer, secrétaire d’État fédéral aux Affaires sociales et à la Santé publique, Marie-Christine Butel, consule générale de France en Belgique et Philip Heylen, Échevin à l’économie et à la Culture de la Ville d’Anvers, nous avons rendu hommage aux victimes et à leurs proches.

Près de 150 personnes étaient venues participer à cette première, dont Pascal Van Dieren, consul honoraire de France à Anvers.

Anvers2(A l’image) Je remercie Caroline Laporte, conseillère consulaire pour la Belgique, d’avoir organisé mon déplacement pour la circonstance.

Sur ce toit du musée d’art contemporain, j’ai eu l’occasion de rappeler les progrès constatés pour nos pays respectifs depuis la création de l’Europe. J’ai souligné que la devise de la ville d’Anvers: « L’union fait la force » et son blason couronné du mot « Paix » illustraient à merveille les valeurs européennes qu’il nous appartient de défendre.

Je salue l’excellent travail de l’équipe de l’Accueil pour la réalisation de cet événement chaleureux à souhait.

HEBDOLETTRE n°61 – Brexit (édito ; nos réunions à Edimbourg & Londres ; débats sur LCI, Public Sénat) – Chili : JM Besnier, conseiller consulaire, rejoint l’UDI – Benelux : Investiture de C. Laporte par l’UDI (législatives) – En circonscription en Belgique / Bruxelles, Mouscron (18-20 mai 2016) – Plan Ecole Bristol (Nicolas Hatton) – En bref, au Sénat du 23 juin au 04 mai 2016

Lire : l’HEBDOLETTRE n°61 – 05 juillet 2016Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°61

On se souviendra de l’annonce officielle du Brexit comme d’un moment de sidération général.

Etabli depuis près de vingt ans au Royaume-Uni, je vis désormais dans la plus totale incertitude sur ce qui va se passer, comme tous les Européens installés sur le territoire britannique. Et cela vaut également pour les Britanniques installés en Europe.

Dans mon précédent éditorial, je vous avais fait part des comportements xénophobes endurés par nos compatriotes pendant la campagne. Les actes de haine ont augmenté de 400% depuis le référendum !
Visuel HL55

David Cameron s’en est ému en les condamnant officiellement en séance au parlement.

Face aux injures ou aux provocations, j’ai appelé chacun à ne jamais baisser les yeux et ne pas hésiter à porter plainte.

Les Européens de Grande-Bretagne traversent une épreuve. Avec Patricia Connell, déléguée consulaire UDI de Londres qui s’est fortement engagée dans la campagne du IN, nous avons pris toute la mesure des craintes de nos compatriotes et cherché à y répondre.

Plus de 1000 personnes ont assisté à nos réunions publiques d’Edimbourg et de Londres… Lire la suite de l’édito et découvrir l’HebdoLettre n°61

En circonscription en Belgique – Bruxelles / 18-20 mai 2016

UDIBel2Sur les toits de Bruxelles, entouré de l’équipe UDI-Belgique (g. à d.) Olivier Benhamou ; Gauthier Bas ; Louise Decourcelle ; Anas Abdoun ; Caroline Laporte ; Olivier Cadic et Geoffrey Rolland.

C’est toujours un grand plaisir de retrouver l’équipe UDI-Belgique et Caroline Laporte, conseillère consulaire et coordinatrice UDI pour le Benelux. Ils m’ont une nouvelle fois préparé un programme exceptionnel.

Je veux les féliciter pour les efforts constants qu’ils déploient en faveur de notre communauté, malgré les obstacles de tous ordres et l’adversité politique constamment attisée. A l’image de Caroline, l’intégrité, le dévouement et la compétence sont les seules couleurs qui figurent sur leur blason.

Politique

Reynders1Audience avec le vice Premier ministre belge

Au palais d’Egmont, rencontre avec Didier Reynders, vice Premier ministre belge des Affaires étrangères et des Affaires européennes dans l’actuel gouvernement Michel.

Son expérience politique est conséquente, puisqu’il était précédemment ministre fédéral sans discontinuer de 1999 à 2011 dans six gouvernements d’affilé.

Nous partageons une même sensibilité de centre droit, puisque le Mouvement Réformateur libéral siège avec l’UDI au sein du même groupe européen, l’ALDE. Notre discussion sur des sujets de politique européenne fut très enrichissante.

DejPetit-déjeuner UDI-Eurocitoyen

Peut-on encore entreprendre en Europe ? Les jeunes doivent-ils quitter la France pour réussir ?

Intéressante problématique soulevée lors du « petit-déjeuner UDI-Eurocitoyen », un rendez-vous européen régulièrement organisé par la délégation UDI Belgique et le parti ALDE.

J’étais aux côtés d’Igor Caldeira, secrétaire général du Lymec, pour cerner le thème de l’expatriation des jeunes entrepreneurs qui vivent dans un monde d’opportunités tous azimuts.

Félicitations à Caroline Laporte et aux membres de l’UDI-Belgique impliqués dans la réussite de cet événement : Louise Decourcelle, Gauthier Bas, Anas Abdoun, Geoffrey Rolland et Jean-Paul Judson.

Solidarité

Malbeek1Hommage aux victimes des attentats de Bruxelles

A la station de métro Maelbeek, j’ai rendu hommage aux victimes des attentats de Bruxelles, en coopération avec les autorités communales belges à l’initiative de Caroline Laporte en sa qualité de conseillère de Police de la zone Bruxelles/Ixelles.

(g. à d.) Caroline Laporte ; Geoffroy Coomans de Brachène, Échevin de l’Urbanisme et du Patrimoine de la ville de Bruxelles ; Olivier Cadic ; James Chéron, conseiller régional Île de France.

MurL’attentat terroriste perpétré dans une rame de métro, le 22 mars dernier, a provoqué 30 morts et plus de 300 blessés.

Cet événement s’est déroulé une heure après les deux explosions sur le site de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem.

(à l’image) J’ai laissé un message d’espérance et de solidarité sur le mur du souvenir.

Social / Santé

Potager2Inauguration d’un potager thérapeutique

Le 19 mai, j’ai eu le plaisir d’inaugurer un potager thérapeutique pour les personnes atteintes d’Alzheimer résidant à la Maison Saint-Joseph de Mouscron, où je m’étais rendu il y a six mois (« Déplacement en Belgique – Mouscron & Bruxelles (12 au 13 oct. 2015) »).

Sous un beau soleil, la plantation d’un « premier Cerisier St Joseph » symbolisait l’aboutissement d’un projet formidable porté par le directeur de la Maison, Wim Vellemans, et toute son équipe médicale, soignants et bénévoles qui travaillent à Herseaux. Je les en félicite vivement.

Potager1L’institution abrite 275 personnes âgées, admises quel que soit leur degré d’autonomie. Parmi ces résidents, 180 sont atteints de la maladie d’Alzheimer, dont 40% de Français.

Ce potager thérapeutique va les aider à maintenir une activité, à travailler leur réminiscence par l’évocation des potagers d’antan et encourager l’interactivité entre les participants.

Cette idée de potager, parrainée par la conseillère consulaire Caroline Laporte, a décroché une aide financière de la part d’un jury d’élus consulaires de l’UDI Monde, en charge d’affecter ma réserve parlementaire.

Potager6(à l’image) En présence de Caroline Laporte, j’ai remis à Wim Vellemans un Certificat attestant du soutien du peuple français grâce à une dotation d’actions parlementaires du Sénat (la « Réserve »).

J’adresse mon meilleur souvenir à Roland Liénard-Weydts, Christian Horrie, Olivier Benhamou, Jean Luc Debaisieux, Jean Rene Bruneel et Bernard Barroo.

.

SanteMaisons médicalisées / CHM

Déjeuner aussi convivial que constructif réunissant plusieurs directeurs de maisons médicalisées de la région mouscronnoise (Institut Montfort, St Joseph, CHM…) et de l’équipe des jardiniers en charge du potager thérapeutique pour les résidents de la Maison St Joseph.

Ils réalisent tous un travail exceptionnel au service d’autrui, non sans ingéniosité pour pallier des moyens contraints et la variété des problématiques : handicap léger, handicap lourd, prise en charge des polyhandicapés qu’ils soient enfants ou adultes, traitement de l’Alzheimer…

Communauté française

AmbassadriceAudience auprès de son Excellence

J’ai fait la connaissance de Mme Claude-France Arnould, ambassadeur de France auprès du Royaume de Belgique.

Sécurité, ‪économie, ‪francophonie et ‪‎Europe sont ses priorités pour servir la France dans le Royaume de Belgique.

.

 

CertifL’Accueil des Françaises de Bruxelles

L’association réunissant les Françaises de Bruxelles avait organisé un délicieux déjeuner bruxellois, préparé par ses membres !

Elles m’ont présenté leur nouveau site internet, élégant et interactif, qui rappelle que leur association rayonne à travers de nombreux projets et événements depuis 60 ans ! http://www.accueil-bruxelles.be

A cette occasion, en présence de Mme le consul général de France, Marie Christine Butel, j’ai remis à Isabelle Lefébure, présidente et Catherine Coste, secrétaire générale, un Certificat attestant du soutien du peuple français à l’action de l’Accueil des Françaises de Bruxelles (ASBL), puisque l’association a bénéficié d’une dotation parlementaire du Sénat.

Entrepreneuriat

CCI2Conférence sur la contrefaçon

J’ai été invité par Frédérique Lefevre, DG de Business France Benelux, à une conférence sur le thème de la contrefaçon industrielle organisée à l’attention de la communauté des Volontaires Internationaux en Entreprise (VIE) de Belgique, dans les locaux de la CCI France-Belgique.

Le bureau bruxellois de Business France et la section belge des conseillers du Commerce extérieur de la France (CCEF) sont à l’initiative de cet événement, auquel participaient Corinne Berrios, DG de Chanel Benelux et Etienne Rousseau, general manager d’Assystem Belgium et président de la section belge des CCEF.

Invité à conclure la rencontre, je me suis adressé aux VIE avec ma vision d’entrepreneur, insistant sur l’importance des processus internes dans les organisations. Les « fuites » menacent les entreprises de voir leurs produits contrefaits par des « vrais » produits. A cet égard, l’impression 3D va constituer un nouveau défi à relever.

Par ailleurs, les consommateurs ont leur rôle à jouer dans la lutte contre la contrefaçon qui, au-delà de mettre en péril nos industries, contribue à financer le crime organisé.

Au Sénat – En Bref du 16 au 20 mai 2016

PJL Travail : réunion groupe UDI-UC (17 mai)

Groupe_LoiTravailRéunion des sénateurs du groupe UDI-UC sur le projet de loi dit El Khomri qui arrivera au Sénat dans les prochains jours.

Nous avons défini une stratégie d’intervention entre le stade de la commission, dont le rapporteur sera notre collègue Jean-Marc Gabouty, et celui de la séance.

J’interviendrai pour le groupe lors de la discussion générale.

PJL Travail : audition de Myriam El Khomri (17 mai)

CAS_ElKhomriLa ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, Myriam El Khomri, s’est prêtée aux questions des sénateurs pour expliciter son texte.

J’ai eu l’occasion de poser mes questions sur plusieurs thématiques. Dans cette affaire, le gouvernement aura le dernier mot, on le sait. Il semble déjà que l’intitulé du projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs » soit totalement surfait…

Lire mon compte-rendu de cette audition et voir la vidéo de mon intervention.

PJL Travail : audition des syndicats (18 mai)

Audition_syndicatsJe reviendrai dans un billet dédié, la semaine prochaine, sur cette audition.

Puisqu’il était question de dialogue social, j’ai évoqué le cas des pays nordiques, où les partenaires sociaux se passent volontiers de l’Etat. J’ai aussi évoqué quelques spécificités françaises, notamment en matière de licenciement économique ou de pratiques syndicales. La réponse de la responsable de la CGT ne manque pas sel…

Voir la vidéo de mon intervention.

Déplacement en circonscription en Belgique (18, 19, 20 mai)

Bruxelles_PotagerLe mercredi 18, j’ai pris le Thalys pour Bruxelles où m’attendait Caroline Laporte conseillère consulaire UDI Belgique.

A l’image, nous inaugurons le potager thérapeutique pour personnes atteintes d’Alzheimer à la Maison Saint-Joseph de Mouscron

Vous aurez prochainement le compte-rendu de ce déplacement qui comprend notamment le Petit-déjeuner UDI-Eurocitoyen et la rencontre avec Didier Reynders, ministre fédéral des Affaires étrangères.

HEBDOLETTRE n°43 – Deuxième tour des élections régionales – Affaire Renaud Meyssonnier (Népal) – Budget de l’AEFE (PLF 2016) – Déplacement au Luxembourg (2, 3 & 4 déc. 2015) – Actualités UDI – Medias

Lire : l’HEBDOLETTRE n°43 – 21 décembre 2015Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°43

Les élections régionales ont rendu leur verdict.

La France a voté. Aucune région n’a accordé de majorité à l’extrême droite. Un sursaut républicain s’est produit et les Français de l’étranger y ont contribué. Plus des deux tiers des procurations venant des consulats ont été envoyées entre les deux tours de l’élection.Visuel HL40

La poussée continue des suffrages de l’extrême droite associée à une abstention endémique signent l’échec de la politique traditionnelle et la nécessité d’un profond renouvellement.

L’UDI compte désormais 203 conseillers régionaux. Le parti double sa présence au sein des assemblées régionales.

Sa constante progression depuis 3 ans en fait la force tranquille de la droite et du centre. L’UDI doit incarner une offre politique alternative. Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°43

 

Déplacement au Luxembourg (2, 3 & 4 déc. 2015)

LuxembourgPremier déplacement au Luxembourg, 11ème communauté française dans le monde, en constante progression, avec plus de 33.000 inscrits sur la liste consulaire.

Tous mes remerciements à Bruno Théret, vice-président UDI du conseil consulaire du Luxembourg, pour m’avoir préparé une belle feuille de route ainsi qu’à Maryse Imbault, conseillère consulaire des Pays Bas et Caroline Laporte, conseillère consulaire UDI Belgique pour nous avoir accompagnés durant ces 48 heures dans le grand-duché.

A l’occasion de ce déplacement, j’ai également rencontré de nombreux élus consulaires du Luxembourg : Carole Biot-StuartAlexandre Chateau-Ducos (aussi élu AFE-Bénélux), Emmanuel Cruz (délégué), Monique Dejeans, Pierre Girault et Valéry Kaiser.

Relations bilatérales

Chambre1Entrevue à la Chambre des députés

A notre arrivée à la Chambre des députés, j’ai exprimé ma sincère reconnaissance à Marc Angel, président de la commission des Affaires étrangères et européennes, de nous permettre d’échanger avec une délégation de parlementaires de différentes tendances.

(g. à d.) Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique ; Bruno Théret, vice-président du conseil consulaire Luxembourg ; Anne Brasseur, présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe ; Olivier Cadic ; Marc Angel, président de la commission des Affaires étrangères et européennes, de la Défense, de la Coopération et de l’Immigration ; Michel Wolter, membre du Bureau, trésorier international de l’APF, Bourgmestre de la Commune de Bascharage ; Maryse Imbault, conseillère consulaire Pays-Bas.

Chambre2Réunion de travail en présence de Lydie Polfer (au premier plan à gauche), députée bourgmestre, membre du Bureau, vice-présidente de la commission des Affaires étrangères et européennes, de la Défense, de la Coopération et de l’Immigration.

Les échanges ont été fructueux entre les délégations française et luxembourgeoise. Nous avons notamment évoqué la question des migrations et convenu qu’il était irresponsable de parler de la fin de Schengen. L’Europe est la solution.

J’ai exprimé mes félicitations au Luxembourg pour la qualité de leur présidence de l’Europe et leur soutien dynamique à l’enseignement en langue française.

N- SchmitRencontre avec Nicolas Schmit, ministre du travail

Au Cercle Cité : (g. à d.) Bruno Théret, Olivier Cadic et Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire dans le gouvernement de Xavier Bettel.

Lorsque le Luxembourg a pris la présidence du Conseil de l’Union européenne, le 1er juillet dernier, son gouvernement a affirmé que l’emploi devait être la grande priorité de l’Europe et de ses politiques.

Nicolas Schmit attache une importance particulière à l’entrepreneuriat qui crée des activités, embauche et innove. Le ministre estime impératif une refonte de nos systèmes d’éducation et une adaptation des compétences tout au long de la vie, puisque nos économies verront disparaître des millions d’emplois dans leur forme actuelle.

BelvalVisite d’Agora-Belval

J’ai vu la maquette qui a été présentée à François Hollande, le 6 mars dernier, préfigurant le nouveau quartier urbain de Belval. L’ancien site industriel d’ArcelorMittal tout proche de la frontière française sera un exemple de reconversion vers des activités universitaires et tertiaires.

La société Agora, développeur d’espaces urbains, est responsable de la planification et de la réalisation du projet Belval, dans le cadre d’un partenariat entre l’État luxembourgeois et ArcelorMittal.

(g. à d.) Alexandre Chateau-Decos, conseiller AFE Benelux et consulaire Luxembourg ; Maryse Imbault ; Bruno Théret, Jean Christophe Courtin, DG de l’EPA Alzette ; Olivier Cadic ; Vincent Delwiche, DG d’Agora Belval.

Réunion CCMaison de la Grande Région

Nous avons été accueillis à la Maison de la Grande Région par Florence Jacquey, gérante GECT-Secrétariat du Sommet de la Grande Région qui vient de fêter ses 20 ans ! Ce lieu regroupera à terme, sous un seul toit, les bureaux des 8 entités de la Grande Région (de nature économique, culturelle, administrative, urbaine…) afin de favoriser la création de synergies. La Grande Région est un espace transfrontalier qui comprend les territoires de la Wallonie, la Sarre et de la Rhénanie-Palatinat en Allemagne, du Grand -Duché de Luxembourg et de la Lorraine en France

Entrepreneurs français

CFCICFCI & CCEF

Rencontre avec Martial de Calbiac, président de la Chambre française du commerce et de l’industrie (CFCI), en charge du parrainage PME-ETI, et Xavier Blouin, président des conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) au Luxembourg.

Photo : discussion avec des managers d’entreprises françaises, membres de la Chambre.

Enseignement

SainteSophie1Visite de l’école Sainte Sophie

Ouverte en 2007, Sainte-Sophie est une école privée, homologuée AEFE pour le primaire et qui regroupe des élèves de 3 à 19 ans de 36 nationalités, dont 450 élèves français.
Notre priorité est d’obtenir l’homologation de l’école pour les classes de 5ème, 4ème et 3ème.

(g. à d.) Caroline Laporte ; Alain Simonelli (directeur) ; Olivier Cadic ; Martine Heisbourg (directrice de l’école maternelle et élémentaire française) ; Bruno Théret ; Marina Daniel (attachée de coopération à l’ambassade) et Maryse Imbault.

SainteSophie2L’établissement mêle harmonieusement les systèmes français et luxembourgeois. Outre l’accent sur la maîtrise de la langue française, un enseignement renforcé des langues vivantes se situe dans une perspective européenne et internationale. Au collège, une séance par semaine est consacrée à la langue luxembourgeoise et à la culture locale.

 

 

CharlemagneVisite de l’école Charlemagne

A Walferdange, l’école maternelle et élémentaire Charlemagne accueille une centaine d’enfants. Nous avons reçu un excellent accueil de la part de Henri de Crouy-Chanel, président du conseil, Christian Moufle, administrateur et Mme Bêler, directrice, ainsi que des membres du comité de gestion et de l’équipe pédagogique. Enfin, merci aux enfants de toutes les classes pour leur accueil affectueux.

L’école recherche l’harmonie entre l’éducation familiale et une pédagogie dite classique qui veut donner à l’enfant le sens du travail bien fait, le goût de l’effort et la confiance en lui-même.

Charlemagne2(g. à d.) Henri de Crouy-Chanel, président du conseil ; Bruno Théret ; Olivier Cadic ; Marina Daniel, attachée de coopération à l’ambassade ; Maryse Imbault ; Mme de Crouy-Chanel ; Christophe Moufle, membre du CA de l’école.
A l’image de Bruno Théret, les élus s’étaient beaucoup investis pour faciliter l’implantation de l’école sur le site de Walferdange, ils sont pleinement impliqués dans la recherche de nouveaux locaux en 2017

Communauté française

ResidenceRéception à la Résidence

Guy Yelda, ambassadeur de France au Grand-Duché de Luxembourg, a organisé une réception à la Résidence qui m’a permis de m’adresser aux élus consulaires de tous bords, aux présidents d’associations et à toutes les « forces vives » de la communauté française.

 

EmbouteillagesRéunion des élus consulaires

J’ai rencontré les élus consulaires du Luxembourg en présence du consul général, Bernard Coquebert, le jeudi soir à la Résidence de l’ambassadeur de France.

Ils m’ont confirmé l’exaspération de près de 100.000 travailleurs français frontaliers avec le Luxembourg : depuis les mesures d’urgence, le contrôle à la frontière représente 1h30 à 2h d’attente à chaque passage. Des bouchons liés aux filtrages sur l’autoroute (voir photo) tandis que les routes secondaires ne sont pas surveillées rend le dispositif incohérent et pénible pour la population.

IF LUXVisite de l’Institut français

L’Institut français du Luxembourg, relais de la culture française offre une large gamme de manifestations culturelles et assume des cours de langues aux particuliers et entreprises (français des affaires, français juridique ou encore français diplomatique).

Outre le soutien à la langue française, sa directrice, Corinne Baylac, assistée de Marina Daniel (communication et partenariat), assume la promotion de l’enseignement supérieur français, notamment à travers des salons étudiants. Le but est d’encourager la mobilité des étudiants résidant au Luxembourg qui sont de plus en plus nombreux à choisir la France pour poursuivre leurs études (plus de 2000 aujourd’hui).

Benelux2Soirée UDI

Soirée organisée par la délégation UDI-Luxembourg en présence de 43 sympathisants !

En compagnie des élus consulaires Benelux. (g. à d.) Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique, déléguée UDI-Belgique et coordinatrice UDI-Bénélux ; Olivier Cadic ; Maryse Imbault, conseillère consulaire UDI Pays-Bas, élue à l’AFE pour le Benelux ; Bruno Théret, conseiller consulaire UDI Luxembourg, élu à l’AFE pour le Benelux.

L_PolferNous avons eu le plaisir d’accueillir Lydie Polfer, membre du DP (parti centriste luxembourgeois) et députée-bourgmestre de la capitale, où la première communauté « étrangère » est française !

Mme Polfer a été ministre des Affaires étrangères entre 1999 et 2004 et députée européenne entre 2004 et 2009.

 

 

BeneluxUDILe dernier carré avant la fermeture ! (on reconnaitra, par ordre alphabétique) Aniela Bettel (mère du Premier ministre) présidente d’honneur d’UDI-Luxembourg ; Carole Biot-Stuart, conseiller consulaire ; Christophe Biraud, secrétaire général UDI Luxembourg, Michel Boufassa ; Christelle Boulanger-Niemeskern ; Olivier Cadic ; Erik Chapier-Maldague ; Célina Costa ; Emmanuel Cruz ; Nicolas Delaby ; Aurélien Firmin ; Guillaume Gallavardin ; Lysiane Hanriot-Jolival ; Eric Krebs, président de l’UFE-Luxembourg ; Caroline Laporte, conseiller consulaire ; Sophie Le Guilloux ; Clothilde Ludorf ; Valérie Sakila ; Bruno Théret, élu AFE ; Edme de Villaines.

Félicitations à Bruno Theret et Christophe Biraud pour cette soirée réussie chez « Nature et Éléments », lieu choisi pour ses produits Bio (clin d’œil à la COP21) aux couleurs et senteurs italiennes.

HEBDOLETTRE n°38 – Affaire Air Cocaïne : retour de Pascal Fauret et Bruno Odos – CSG/CRDS : ma visite au centre des impôts des non-résidents + ma question écrite – Déplacement en Belgique : Mouscron & Bruxelles (12 au 13 oct. 2015) – Baisse de la subvention AEFE 2016

Lire : l’HEBDOLETTRE n°38 – 03 novembre 2015Logo HebdoLettre bleu - Rond75

Edito de l’HebdoLettre n°38

Le retour en France rocambolesque de Pascal Fauret et Bruno Odos, deux pilotes français condamnés à 20 ans de prison en République Dominicaine dans l’affaire baptisée « Air Cocaïne », a envahi nos medias.

Usés par une procédure durant laquelle les témoins de la défense et les accusés n’ont pu s’exprimer, les pilotes ont été traumatisés par un verdict qui a « déshonoré » la justice de ce pays, selon les propres mots des avocats dominicains. Comme l’a souligné Maître Eric Dupond-Moretti : « Pascal et Bruno sont partis et ils ont eu raison de le faire ».

Visuel HL38Il y a deux mois, j’avais confié au premier ministre que les pilotes n’auraient jamais dû être inquiétés. La réglementation internationale appliquée aux vols commerciaux ne leur permet pas de se substituer aux autorités policières ou douanières de l’aéroport pour solliciter l’ouverture des bagages. Arrêtés dans les mêmes circonstances, 2 ans plus tôt, deux pilotes américains avaient été relâchés.

L’assistance consulaire à laquelle nos pilotes s’attendaient s’est révélée être une « trahison consulaire ». Un officier de police s’est présenté à eux comme venant de l’ambassade sans dévoiler son véritable état…
Lire la suite et découvrir l’HebdoLettre n°38

 

Déplacement en Belgique – Mouscron & Bruxelles (12 au 13 oct. 2015)

A l’occasion de ce nouveau déplacement en Belgique, je remercie cordialement Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique, déléguée UDI Belgique / Coordination Benelux. Elle m’a encore permis de rencontrer des gens passionnants et passionnés. A Bruxelles, j’ai aussi eu le privilège d’être aux côtés de Jean Arthuis pour le lancement du Réveil EuroCitoyen de l’UDI Belgique et pour participer à la Conférence internationale Erasmus.

Action sociale

maison1Projet thérapeutique original à la Maison Saint Joseph

Le soir de mon arrivée à Mouscron, j’ai reçu un accueil chaleureux de la part de Wim Vellemans, directeur de la Maison Saint Joseph et de son équipe, une structure d’accueil pour les personnes âgées située à 1 km de la frontière. L’institution abrite 275 résidents. Parmi eux, 180 sont atteints de la maladie d’Alzheimer, dont 40% de Français.

En présence de Français transfrontaliers, j’ai participé à la présentation du projet de potager thérapeutique qui s’adressera à des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Ce projet a été soutenu par Caroline Laporte qui l’a présenté, cet été, au jury d’élus consulaires de l’UDI Monde en charge d’affecter ma réserve parlementaire.

maison2Wim Vellemans, le directeur, explique les trois bénéfices du potager thérapeutique : maintenir une activité, travailler la réminiscence par l’évocation des potagers d’antan et encourager l’interactivité, puisque le potager sera un lieu d’échanges.

Le rapport au temps est un élément important de ce projet, car les malades en perdent le sens, que ce soit le rythme des saisons ou même le cycle du jour et de la nuit.

 

maison3Les participants à la réunion m’ont posé des questions sur divers sujets liés à la condition de transfrontalier, à commencer par la fiscalité qui préoccupe beaucoup ces Français.

De nombreux résidents français ont décidé de faire carrière en Belgique, malgré les difficultés liées à l’expatriation. Ils apprécient que les entreprises accordent de l’attention à leurs salariés (bien-être, priorité aux compétences…) et fonctionnent sur un plan informel et participatif.

Le directeur des soins de la maison Saint Joseph a regretté les rigidités françaises. Infirmier libéral jusqu’en 2010, il a préféré intégrer cette institution exemplaire belge où l’organisation est centrée sur les besoins de la personne et non sur la productivité.

maison4Ma présence à Moucron était liée au défi de campagne n°29 de notre liste sénatoriale qui vise à « organiser la création de structures pour répondre aux besoins présents et futurs en matière de dépendance ».

Photo : avec Bernard Barroo, Wim Vellemans, Aida Felix, Olivier Cadic, Alain Cammaert, Caroline Laporte, Roland Liénard-Weydts, Christian Horrie, Frédéric Misheletti, Jean René Bruneel, Véronique Sudraud, Jérôme Cloarec et Brigitte Vincent

Union européenne

reveil11er « Réveil EuroCitoyen » avec Jean Arthuis

L’UDI Belgique a initié un nouveau rendez-vous, le « Réveil EuroCitoyen », à la rencontre des Français de Belgique, dans les locaux du Pressclub Europe. Avec Jean Arthuis, député UDI européen, nous avons eu l’honneur d’inaugurer cette formule, le 13 octobre dernier.

Tous les participants ont salué le succès de ce concept qui sera pérennisé par un rendez-vous mensuel.

Photo (g à d) : Caroline Laporte, conseillère consulaire UDI Belgique ; Olivier Cadic ; Jean Arthuis, député européen, président de la commission des Budgets au Parlement européen et président de l’Alliance Centriste (UDI) ; Jérôme Cloarec, président d’Atelier Europe et délégué adjoint de l’UDI Belgique (crédit photo : Laurent de Broca)

reveil2Une occasion pour Jean Arthuis d’évoquer un projet qui lui tient à cœur : un « Erasmus de l’apprentissage » pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes européens, par le biais de la mobilité internationale.

Le président de l’Alliance centriste a aussi réaffirmé sa vision fédéraliste, à la lumière de la crise migratoire. « Quels que soient les outils, sans gouvernement l’Europe n’aura pas de direction et ne sortira pas de l’impasse actuelle », a-t-il défendu.

reveil3Pour ma part, j’ai évoqué le sujet du rapatriement des enfants placés par les services sociaux étrangers, puis celui de la libre concurrence au regard du monopole des pharmaciens et, enfin, j’ai insisté sur l’importance de la mobilité professionnelle que j’essaie de stimuler depuis des années. On ne peut pas enraciner nos chômeurs alors que l’environnement est de plus en plus mouvant, international et connecté.

De plus l’’international n’a jamais été aussi attractif qu’aujourd’hui pour les jeunes, c’est même une évidence pour 45% des 18-24 ans, selon un récent sondage (lire : Forum Expat : l’envie d’ailleurs n’a jamais été aussi forte chez les Jeunes du 12 juin, 2015).

J’ai engagé le dialogue avec Pôle Emploi qui se mobilise en ce sens (lire : Pôle Emploi va refondre son offre de service à l’international du 26 janvier, 2015), mais j’ai eu moins de réussite auprès du gouvernement… (lire : Mobilité professionnelle : l’Etat se désengage du 05 novembre 2014).

Entrepreneuriat

pernotRencontre avec François Pernot

Déjeuner de travail amical et constructif avec François Pernot, conseiller du commerce extérieur de la France, CEO de Dargaud & Lombard. Cet homme entreprenant cumule les hautes responsabilités, mais il trouve le temps d’accompagner les entreprises françaises qui veulent pénétrer le marché belge.

François Pernot a aussi souligné le dynamisme et la créativité de nos amis belges, dont l’un des fleurons est la bande dessinée.

borisVisite chez Air France/KLM

J’ai fait la connaissance de Boris Darceaux, General Manager Belgique/Luxembourg chez Air France / KLM. Dans les locaux de la compagnie française, nichés dans la tour Generali à Bruxelles, nous avons évoqué l’évolution du marché aérien, archétype de la mondialisation de l’économie.

Si Air France-KLM vient d’enregistrer un bénéfice record, dopé par une demande toujours croissante et la chute des prix du pétrole, de profondes mutations sont à l’ordre du jour pour rester compétitifs.

Il semble nécessaire de retrouver un dialogue social de qualité pour permettre à la compagnie européenne de se concentrer sur ses impératifs de développement qui servent directement notre industrie touristique, notre commerce extérieur et l’image de la France.

Mobilité internationale

erasmus1Conférence internationale Erasmus

A l’occasion des 10 ans du passeport européen de compétences, Europass, les trois agences francophones (France, Belgique et Luxembourg) chargées de la promotion et de la gestion du programme Erasmus+ se sont associées pour organiser cette première conférence mondiale.

Elle a mobilisé plus de 200 acteurs, les 13 et 14 octobre 2015 à Bruxelles, pour un bilan et une présentation des outils européens au service de l’employabilité.

erasmus2J’ai participé à la table ronde d’ouverture, intitulée « Etats des lieux par les acteurs politiques et économiques », une démarche dans le droit fil de mon défi de campagne sénatoriale n°31 : « initier un Eramus Emploi pour sécuriser et faciliter la mobilité professionnelle de nos jeunes à l’international ».

A la lumière des pratiques du centre Charles Péguy de Londres, j’ai soutenu que le développement de la mobilité professionnelle nécessitait une bonne préparation et un accompagnement des candidats. Il leur faut certes acquérir une nouvelle langue, mais aussi s’imprégner de la mentalité et des usages du pays d’accueil. Les compétences de départ et la motivation ne suffisent pas.

erasmus3Jean Arthuis est intervenu devant la presse, en amont de la conférence internationale, pour annoncer que son projet pilote de mobilité européenne des apprentis sera opérationnel à la rentrée 2016.

« Nous souhaitons que les jeunes apprentis puissent passer un an hors de leur pays d’origine », a précisé le député européen.

Les CFA sont donc invités à travailler en partenariat avec leurs homologues européens afin de développer, entre eux, les mobilités pour leurs apprentis, avec l’aide des Chambres des métiers et le soutien du monde de l’entreprise, a développé Jean Arthuis.

Caroline Laporte, nommée coordinateur UDI-Benelux

Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique : « L’UDI incarne l'espoir du renouveau et on y ressent cette formidable énergie amenée par une nouvelle génération pleine d'optimisme ».

Caroline Laporte, conseillère consulaire Belgique : «L’UDI incarne l’espoir du renouveau et on y ressent cette formidable énergie amenée par une nouvelle génération pleine d’optimisme».

Afin de consolider notre développement dans une circonscription emblématique pour un parti européen, la direction UDI-Français de l’étranger a confié à Caroline Laporte, conseillère consulaire UDI de Belgique, la mission de coordonner les activités déployées en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg. Elle réalisera un travail de synthèse sur le Benelux qui nous sera précieux pour accompagner et soutenir tous ceux qui s’investissent sur le terrain.

Etablie à Bruxelles depuis 15 ans, elle fut la première élue française, en 2006, à siéger dans un conseil communal bruxellois. Incollable sur les arcanes de la vie politique belge, Caroline connait tout autant le terrain aux Pays-Bas et au Luxembourg.

Après avoir mené avec succès une campagne consulaire indépendante, Caroline a décidé de rejoindre l’UDI à l’été 2014. Elle a pris une part active aux débats pour l’élection du président de l’UDI et a soutenu activement la liste UMP-UDI pour l’élection sénatoriale : « J’adhère à toutes les valeurs de ce parti : la responsabilité individuelle, l’esprit d’entreprise et bien évidemment l’Europe qui est une évidence pour une Française mariée à un italo-hollandais ! », nous a-t-elle dit.

Parcours de Caroline Laporte

. Arrivée en 2000 à Bruxelles :
– Collaboratrice en Cabinet ministériel : Communautaire à la Région Bxl-Capitale, Présidence du Sénat belge – Coopération au développement au Fédéral – Corps interministériel des Commissaires du Gouvernement
– Fédération Wallonie Bxl – Direction de la Lutte contre la Dopage
. Juin 2006 Candidate sur les listes AFE
. Oct 2006 Candidate sur la liste Mouvement Réformateur – Elue
. 2007 Fondatrice UFE Avenir Belgique et Jeunes Actifs Belgique
. 2012 Réélue Conseillère communale MR à Ixelles
. 2013 Fondatrice Français d’Ici
. 2014 Elue Conseillère consulaire, comme indépendante
. Mandats belge : vice-présidente des Hôpitaux Iris Sud