Accueil      Revue de Presse          Parcours      Me Contacter      Agir et me soutenir      Sénat
    

Communiqué de presse – Risque imminent d’extradition du Français Christophe Naudin

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Sénateur Olivier Cadic interpelle l’Etat français sur le risque de mort qu’accompagnerait une imminente extradition du criminologue français Christophe Naudin.

NaudinC’est depuis l’aéroport de Guatemala City où il boucle un déplacement auprès de la communauté française en Amérique latine que le sénateur représentant les Français établis hors de France a appris et réagi à l’annonce d’une imminente extradition de Christophe Naudin vers la République dominicaine.

Il sera de retour sur Paris dimanche après-midi et rencontrera l’épouse du criminologue français ainsi que les représentants de l’ASCN – Association de soutien à Christophe Naudin.

Compte tenu de l’urgence de ce dossier, il a immédiatement interpellé les représentants de la diplomatie française, dont le conseiller diplomatique du Président de la République afin précise-t-il qu’ils soient « conscients que laisser partir Christophe Naudin en République Dominicaine, c’est prendre le risque de le conduire vers la mort ».

Il demande donc instamment à l’Etat français de tout mettre en place pour faire entendre la voix de la France auprès de l’Egypte pour contrebalancer les exagérations de la procédure dominicaine, obtenir la suspension de cette mesure d’extradition imminente et réclamer officiellement son retour rapide vers la France notamment compte tenu de son état de santé précaire et des trois semaines de captivité qui ont déjà conduit à son hospitalisation.

1000ème article !

Fireworks_1000Cher lecteur,

Vous êtes en train de lire le millième billet publié sur ce blog.

Déjà mille ! Quel chemin parcouru depuis mes premières publications en 2007 suite à mon élection à l’Assemblée des Français de l’Etranger pour représenter les Français du Royaume-Uni.

Ce média a évidemment pris une orientation plus internationale depuis mon élection au Sénat, en septembre dernier. Il vous rend compte au plus près de mon activité parlementaire.

Mon HebdoLettre (abonnement) vient relayer ces informations et les compléter, notamment au sujet de mes déplacements en circonscription dans le monde entier.

Vous êtes environ 5000 à visiter ce blog chaque mois.

1000 mercis, pour votre fidélité, pour vos encouragements et pour tous vos commentaires.

« On espère que David Cameron va sortir en tête », Olivier Cadic sur BFM Business

Entretien sur BFM Business dans l’émission Good Morning Business, du 7 mai, présentée par Stéphane Soumier : Élections en Grande-Bretagne: David Cameron ou Ed Miliband ?

« Olivier Cadic, sénateur UDI des Français établis hors de France s’est penché sur les actions entreprises par David Cameron pour dynamiser l’économie britannique et sur les issues probables des élections législatives au Royaume-Uni. »


Élections en Grande-Bretagne: David Cameron ou… par BFMBUSINESS

Retrouvez-moi dimanche soir, à 19h, sur French Radio London

Dimanche 28 avril 2013, j’aurai le plaisir d’être l’invité d’Antoine L’heureux dans son émission consacrée à l’Europe, sur French Radio London, à 19h00 (20h00, heure française).

Vous pouvez écouter French Radio London sur votre radio DAB dans le Grand Londres ; sur www.frenchradiolondon.com, ainsi qu’avec l’application FRL sur votre IPhone

Il y a quelques jours seulement, FRL m’avait consacré un moment d’antenne pour évoquer le « Red Carpet Day », un événement qui se tiendra le 16 mai 2013 à Ashford pour informer les entrepreneurs des avantages offerts par le Royaume-Uni (lire : « French Radio London annonce le Red Carpet Day » du 23 avril 2013).

Retrouvez-moi sur « 24 heures Chrono de l’international » consacré à Glasgow !

Je vous invite à regarder « 24h chrono de l’international », une opération qui consacre une heure d’antenne sur internet à toutes les grandes métropoles mondiales, sous l’angle de la vie quotidienne et des affaires.

J’ai participé à l’émission dédiée à Glasgow qui sera diffusée en direct :

le mardi 15 janvier 2013 à 18h00 (heure de Paris)

Pour suivre la vidéo, il vous suffit de vous connecter sur www.mondissimo.com (aussi bien pour le direct que pour le différé) ou encore uniquement pendant le direct sur www.tv5.org.

Il s’agit de la 7ème édition d’un événement médiatique qui vous offre de faire le tour du monde en 24 heures, à travers 24 villes et en 24 émissions ! Ainsi, après Glasgow à 18h, vous pourrez suivre un reportage sur Mexico à 19h, San Francisco à 20h ou Lima à 21h. En effet, 12 villes seront au programme le 15 janvier 2013 et 12 autres le lendemain, mardi.

Londres était à l’honneur l’an dernier et peut-être vous souvenez-vous de ce reportage auquel j’avais également participé (lire : « Les « 24 heures chrono de l’international » de News21.TV et TV5 Monde sont passées par Londres » du 01 février 2012).

Toutes mes félicitations à la sympathique équipe des 24H Chrono de l’international qui réalise un travail formidable et original.

« Avenue des Ecoles » fait le point sur le plan Ecole

J’ai le plaisir d’avoir répondu aux questions de Sabine Cros et Anne Bioche du site d’information sur les écoles à Londres, Avenue de Ecoles, qui s’est penché sur plan Ecole du Royaume-Uni, pour en connaitre les origines, les réalisations et les promesses d’avenir.

Cet entretien m’a permis de présenter sous forme synthétique un sujet dont je vous parle souvent sur ce blog (Lire l’article « Rencontre avec Olivier Cadic » du 31 mai 2012). Je vous reproduis, ci-dessous, le début de l’article.

Avenue des Ecoles : Quelques mots sur la genèse du Plan Ecole

Olivier Cadic : Lors de mon élection en juin 2006, mon programme prévoyait la création d’un « plan Ecole » établi en concertation avec toutes les parties prenantes de la communauté scolaire.

L’arrivée du conseiller culturel adjoint, Michel Monsauret, et du directeur du lycée Charles de Gaulle, Mr. Vasseur, en septembre 2007, a créé une nouvelle dynamique. C’est le point de départ de la mise en place d’une cartographie de l’offre scolaire française au Royaume-Uni.

Un large travail de recherches des chiffres concernant la scolarisation des enfants des familles enregistrées au Consulat fut entrepris et les besoins alors clairement établis.

Fin 2007, l’arrivée de l’ambassadeur Maurice Gourdault-Montagne a permis d’obtenir le lancement du plan Ecole avec, en premier lieu, le soutien du conseiller culturel adjoint, Michel Monsauret.

En février 2008, la première réunion du Plan Ecole fut organisée et les chiffres présentés. Ce plan, sous l’autorité de l’ambassadeur, est aujourd’hui animé et coordonné avec talent par Laurent Batut, conseiller culturel adjoint.

Cette création originale du plan Ecole à laquelle j’ai pris part dès son origine, s’organise selon les principes de l’amélioration continue (plan-do-check-act), auxquels je suis rompu en qualité de chef d’entreprise. En agissant en concertation avec toutes les parties prenantes de la communauté scolaire, c’est à dire les parents, les enseignants, les entreprises et les élus, une grande réunion publique a été depuis lors organisée chaque année pour évaluer nos progrès et impliquer notre communauté dans le défi du développement de notre offre scolaire. Lire la suite

Et de 500 !

Chers lecteurs, vous êtes en train de lire le 500ème article publié sur ce blog !

Je consacre un temps certain à la tenue de ce blog parce qu’il constitue un lien essentiel entre vous et moi. Je tiens à vous fournir toute information pertinente, tout comme vous rendre compte, quasi quotidiennement, de mon action de conseiller élu des Français de l’étranger. Depuis 2006, le mandat que vous m’avez confié détermine mes journées et mes pensées. Je veille sur vos intérêts avec une attention jalouse.

Je vous remercie, chers visiteurs, de votre fidélité. Vos commentaires me sont précieux. Ils m’encouragent et me permettent de mieux appréhender vos attentes de toute nature. MERCI!

Photo Flickr de alternatePhotography

Cette jeunesse qui préfère l’étranger… pour faire rayonner la France

Dans le Figaro de vendredi dernier, page 2, Stephane Kovacs signe un article âprement intitulé : « Ces jeunes citoyens qui disent adieu à la France ». Son enquête l’a conduite à s’intéresser à ces moins de 30 ans qui sont « de plus en plus nombreux à partir « faire rayonner » leur pays à l’étranger. » La journaliste conclut néanmoins qu’ils « prévoient rarement un billet de retour »…

Je lui suis reconnaissant d’avoir reproduit mes commentaires au sujet de ces jeunes compatriotes qui m’inspirent beaucoup d’affection et d’admiration. La crise est devenue mondiale et anxiogène, certes. Mais tandis que certains se plaignent de tout et attendent le sauveur providentiel, d’autres tentent de s’inventer un avenir envers et contre tout. Selon une récente enquête, deux jeunes sur dix s’exilent dans le but de créer une entreprise.

Afin de compléter mes propos qui ont été partiellement repris, j’ai indiqué qu’environ un tiers des jeunes Français qui arrivent au Royaume-Uni repartent en France dans les trois ans. Ils poursuivent souvent le double objectif de parfaire leur apprentissage de la langue anglaise et d’acquérir une expérience internationale qu’ils espèrent valoriser à leur retour.

Et si les autres quittent la France pour longtemps, cela ne signifie pas pour autant qu’ils lui tournent le dos.

Lire : « Ces jeunes citoyens qui disent adieu à la France » sur le site du Figaro.

Photo Flickr de Svadilfari

Retrouvez-moi ce soir à 18h sur French Radio London

J’ai le plaisir d’être l’invité de Jean-Michel Duffrène dans son émission Prêt-à-Parler, sur French Radio London, ce mercredi à 18h.

Vous pouvez écouter French Radio London sur votre radio DAB dans le Grand Londres ; sur www.frenchradiolondon.com, ainsi qu’avec l’application FRL sur votre IPhone

A tout à l’heure.

Le Times et Les Echos anticipent un regain d’attractivité du Royaume-Uni… au printemps

Le Times et Les Echos viennent de m’interroger simultanément sur l’état d’esprit qui règne dans les milieux d’affaires français dans l’optique d’une victoire socialiste au printemps. En 1997, installé depuis peu dans le Kent, j’ai vu affluer la vague des Indignés de l’époque contre le régime Jospin. Un millier d’entre-eux s’était exilé sous l’ère Jospin, comme le rappelle le Times pour illustrer mes propos sur l’insécurité fiscale.

Aujourd’hui, les conséquences négatives d’une victoire hypothétique de François Hollande s’étudient de plus en plus sérieusement chez les investisseurs, entrepreneurs ou cadres dirigeants situés en France. D’autant que Downing Street multiplie les signes pour les attirer.

L’UFE Corporate, branche créée au sein de l’UFE, Union des Français de l’étranger, au service de ceux qui entreprennent au Royaume-Uni enregistre une dizaine de coups de fils par mois d’entrepreneurs qui étudient l’option d’une relocalisation outre-manche. Afin d’y répondre, un pôle d’experts s’est constitué en son sein, il y a quelques jours (lire : « L’UFE Corporate souhaite bâtir un pôle d’experts, au service des entrepreneurs français » du 31 janvier 2012).

C’est un fait « de plus en plus de Français consultent » rapporte Nicolas Madelaine des Echos, en expliquant que ceux dont la fortune est faite iront plus volontiers en Suisse ou en Belgique, tandis que les cadres de haut niveau et les chefs d’entreprises seraient plutôt tentés par Londres et ses alentours.

Vous le savez, l’avantage est net au niveau des charges patronales et de l’impôt société, « et lorsque vous investissez jusqu’à 1 million de livres dans une PME, les incitations fiscales sont telles que vous êtes couverts à 75 % sur votre investissement », explique Arnaud Vaissié dans les colonnes des Echos, ajoutant « qu’il n’y a ensuite pas d’impôt sur les plus-values de cession ». Les propos de M. Vaissié, président de la Chambre de commerce franco-britannique et co-fondateur du cercle d’outre-Manche, rejoignent ceux de Bruno Deschamps, lors du récent séminaire organisé par l’UFE Corporate à Ashford : « Les pertes en capital sont déductibles des impôts et les gains taxables ».

Président fondateur de Entrepreneurs Partners LLP, mais aussi président des conseillers du commerce extérieur de France au Royaume-Uni et administrateur de la Chambre de commerce franco-britannique, M. Deschamps était venu nous expliquer le dispositif de l’EIS, Enterprise Investment Scheme, qui permet de déduire jusqu’à 340k€ (300k£) de ses impôts en cas de perte en capital, contre 45k€ en France… et de conclure que beaucoup de citoyens britanniques s’étaient sentis pousser des ailes de business angel… (lire : « Conférence UFE Corporate (7) : Tout incite à financer les PME au Royaume-Uni » du 01 décembre 2011)

On dit que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Il n’est donc pas surprenant que l’on me demande de rappeler ce qu’il s’est passé en 1997.

– Lire l’article « Fiscalité : Londres séduit les hauts revenus français » de Nicolas Madelaine, Les Echos du 09 février 2012
– Lire l’article « French businesses ready to pack bags for Britain » de Adam Sage, Times du 08 février 2012

Photo Flickr de Arimoore

Les « 24 heures chrono de l’international » de News21.TV et TV5 Monde sont passées par Londres

C’est le charme incomparable des chaines de télé internet : on peut voir les émissions quand on veut. Je vous invite à regarder « 24h chrono de l’international » sur Mondissimo, qui a consacré une heure d’antenne à toutes les grandes métropoles mondiales sous l’angle de la vie quotidienne et des affaires, soit 24 villes en 24 heures. Une idée séduisante qui fut conduite avec la vivacité de ton et la pertinence des propos que l’on espérait.

J’ai eu le plaisir d’avoir été invité à parler de Londres, en compagnie de plusieurs intervenants. Edouard Braine, consul général de France à Londres, est également intervenu sur le plateau en téléconférence. Il fut alternativement question de la population française vivant sur place, de la sécurité, de la scolarité à Londres, de l’implantation des entrepreneurs français, du futur métro transmanche et enfin des différences culturelles entre la France et le Royaume-Uni (lien vers le sujet sur Londres).

Le flux des arrivants français au Royaume-Uni ne dégonfle pas, incarnant la troisième vague d’émigration, après celle des Huguenots et de la Révolution française, qui doit beaucoup au tunnel sous la Manche, ai-je rappelé. Sait-on que nos Huguenots, contraints à l’exil par des lois qui les discriminaient se sont révélés d’extraordinaires entrepreneurs et ont participé entre autres à la fondation de la banque d’Angleterre ?

Si la City est devenue la première place financière du monde, elle le doit en partie aux mathématiciens français de cette génération tunnel. Les entrepreneurs français installés au Royaume-Uni se sont révélés les dignes successeurs des Huguenots en prenant avantage de cet environnement idéal pour développer des affaires. Micha Missakian (Partner Ernst & Young et French Business Network) a renchérit sur l’excellence française en mathématiques, puis il a évoqué un Londres agréable à vivre, plein d’énergie, de buzz, de multiculturalisme ou encore d’espaces verts immenses.

Ce sont justement ces espaces verts qui avaient impressionné le futur Napoléon III. De retour d’exil à Londres, il avait demandé au baron Haussmann de faire respirer Paris, ce qui donna le bois de Vincennes, le bois de Boulogne et les parcs comme les Buttes Chaumont.

Recherche d’emploi, besoin d’expérience internationale, velléités de perfectionner son anglais, goût du dépaysement à deux heures seulement de Paris, tous les ingrédients sont réunis pour donner aux jeunes Français l’envie de s’aventurer à Londres. Pourtant, il faudra survivre… au coût de la vie. Londres est la 18ème ville la plus chère du monde (Paris est en 27ème position), mais qu’importe le flacon ! Sur trois jeunes, on estime qu’un seul rentrera au bercail, tandis qu’un autre partira ailleurs à l’étranger et enfin qu’un dernier s’installera durablement au Royaume-Uni.

Parmi les élément clés de « l’attractivité de nos amis anglais et écossais », Edouard Braine a veillé que l’on oublie pas ce qui relève « des aspects immatériels, en particulier le monde universitaire et celui de l’enseignement« . Et pour cause, notre consul a offert à ses enfants des études en Grande-Bretagne dès qu’ils eurent 12-13 ans. Voir l’émission sur Londres.

Retrouvez-moi en direct sur le plateau de TV5 Monde

News21.tv et TV5 Monde consacrent une heure d’émission à Londres, à laquelle j’aurai le plaisir de participer, dans le cadre des « 24 heures Chrono de l’international » :

ce mardi 24 janvier à 16h00
(17h00 heure française)

Vous pouvez suivre l’émission en direct sur les sites suivants
www.mondissimo.com ou www.tv5monde.org

Il s’agit de la 6ème édition d’une opération qui vous offre de faire le tour du monde en 24 heures, à travers 24 villes et en 24 émissions. A chaque étape, des intervenants et des vidéos vous apporteront un éclairage sur la présence économique française (opportunités d’affaires, création d’entreprise, environnement juridique, marchés d’avenir…), ainsi que sur la vie des Français sur place : s’installer et y trouver un emploi, le coût de la vie, les différences culturelles, l’intégration sur place, la santé …

A chacune des éditions, plus de 100 entreprises, PME ou grands groupes, et environ 200 expatriés apportent leur témoignage unique et leur expérience en images.

Mes remerciements à « Ici Londres » et au « Petit Journal »

J’adresse mon salut le plus cordial et reconnaissant à Amandine Jean, de Ici Londres (le site des Français à Londres) et à Simon Gleize du Petit Journal (le média des Français et francophones à l’étranger) d’avoir eu l’amabilité de consacrer un article à ma décoration dans l’Ordre national du Mérite, par Bernard Emié, ambassadeur de France, lundi 3 octobre 2011 :
– « Olivier Cadic reçoit les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite« , Ici Londres, du 04 octobre 2011
– « Ordre du mérite : Olivier Cadic décoré« , Le Petit Journal du 04 octobre 2011.

Mon bonheur est complet puisque notre sénatrice Joëlle Garriaud-Maylam me fait part de toute mon estime et me prodigue tous ses encouragements pour la suite (lire sur son blog : « Coup de chapeau à Olivier Cadic » du 03 oct 2011).

Photo Flickr de Take Care

Bernard Emié me décore de l’Ordre national du Mérite

(g. à d.) Florence Quattrochi, Pdte de l'APL, l’association des parents d’élèves du lycée français de Londres, Delphine Porta, ex-Pdte APL, Olivier Cadic, Catherine Cecillon, ex-Pdte APL et Cécile d’Angelin, Vice-Pdte APL

Lundi dernier, l’ambassadeur de France, Bernard Emié, m’a remis les insignes de Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

Cette décoration « marque une étape majeure dans la vie d’un Français », m’a-t-il dit. C’est bien ainsi que je considère mon ruban bleu, tissé du fil de l’amitié, des responsabilités et de l’espérance.

En ce jour d’exception, Bernard Emié m’a fait l’honneur d’un discours chaleureux, dont chaque phrase a fait jaillir dans mon esprit un visage aimé, une image enfouie puisqu’il a retracé en détail mon parcours.

Bernard Emié a évoqué les dossiers franco-britanniques dans lesquels je me suis pleinement investi, tel que le plan Ecole, « magnifique réalisation au bénéfice de nos enfants », ou le lancement du plan Emploi, et le futur métro transmanche. Accomplir mon mandat avec coeur et efficacité est toute mon ambition. C’est pourquoi, j’ai été très touché par ses compliments et par la lettre d’Alain Juppé.

Avant de me souhaiter de nombreuses autres vies, l’ambassadeur m’a dédié cette belle phrase de René Char : « Impose ta chance. Serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. »

Je souhaite remercier toutes les personnes qui m’ont fait l’honneur et le plaisir de leur présence si cordiale. L’accueil chaleureux et les multiples attentions de M. l’ambassadeur et de son épouse Isabelle ont conquis l’assistance. J’ai eu la sensation d’être merveilleusement entouré et infiniment redevable. L’insigne que je porterai fièrement au revers de ma veste sera l’emblème de l’action collective des Français du Royaume-Uni.

Discours de Bernard Emié, ambassadeur de France au Royaume Uni, du 03 octobre 2011 :

Lien vers la seconde partie du discours.

Discours de Olivier Cadic, élu de l’AFE, du 03 octobre 2011 :

Le métro transmanche à la une de « France in London »

Oui au métro transmanche ! C’est le titre vibrant et sans équivoque de l’excellent article paru il y a quelques jours dans France In London. Le journaliste Florian Bercault fait habilement le tour de la question sans minimiser les difficultés de mise en oeuvre, notamment juridiques et financières. A remarquer aussi, le témoignage d’Hélène qui enseigne le Français en Angleterre ce qui lui vaut 3 heures de transport quotidien et un tiers de son salaire englouti en frais de déplacement…

Je remercie Florian d’avoir rappelé que l’Union des Français de l’étranger (UFE GB) organisait le 20 octobre prochain, à Ashford, une grande conférence intitulée « 15 ans après, les Français qui ont vu le bout du tunnel ». Et pour cause : « l’UFE GB mobilisera la société civile pour qu’une première navette soit mise en route, reliant Calais-Fréthun à Ashford », justifie le journaliste.

En effet, quel meilleur outil pour favoriser l’emploi transfrontalier et le développement des affaires ?

Notre objectif est de permettre aux entrepreneurs français intéressés par une implantation au Royaume-Uni de rencontrer les Français déjà installés avec succès.

Par ailleurs, nous souhaitons clairement utiliser cette manifestation pour vaincre les résistances à la création du métro transmanche qui permettrait à chacun d’aller et venir librement et, surtout, à moindre coût entre le Kent et le Nord Pas de Calais.

Vous trouverez le programme complet de la journée du 20 octobre (10h00 – 17h00) et vous pourrez inscrire sur le site suivant : www.ufecorporate.org.uk. Rappelons que la participation est seulement de £45.00, comprenant le déjeuner.

Je vous enfin renvoie à la lecture de l’article « Oui au métro transmanche ! » sur Franceinlondon.com.
en version française
en version anglaise

Le retrait de la double taxe foncière pour les non résidents me vaut des échos dans les médias britanniques

Deux articles ont paru en début de semaine relatifs à la décision du Président de la République d’annuler le projet de taxe foncière additionnelle réservée aux non résidents. Ils font suite à l’article du Times, publié le 10 juin 2011, “France ready to beat retreat over tax on second homes” qui, le premier, a repris mes propos. En effet, je souhaitais rassurer sans attendre les personnes affectées par ce projet.

Je suis heureux et flatté d’observer que mon blog est suivi par les médias britanniques : “Olivier Cadic, who represents the UK for the Council for French Abroad, and a vocal opponent of the tax since it was first proposed, said on his blog (www.oliviercadic.com) following the announcement “I am very happy with the decision, which will be a huge relief to non-residents with a second home in France.” He goes on to say: “I think 18th June was a particularly good choice of date for the tax to have its Waterloo!” (article « U-turn on holiday home tax sparks relief » dans French Property News)

Je suis également content que mes propos n’aient pas été édulcorés ! : “Olivier Cadic, a member of the Council for the French Abroad, said Mr Sarkozy had also realised the law would have been ‘electoral suicide’ as French expatriates will be able to elect MPs for to parliament next year. “All those French living abroad with homes in France would have been scandalised,” he said. He also faced the threat of opponents taking their case to the European courts, arguing the tax is discriminatory.” (article « Nicolas Sarkozy drops controversial tax on second homes in France » dans le Telegraph)

Photo Flickr de Dweinberger

Talk show sur l’enseignement français au Royaume Uni, mardi 21 juin 18h00 à 19h00, sur French Radio London

J’aurai le plaisir d’aborder les questions relatives à l’enseignement français au Royaume-Uni, sur French Radio London, mardi 21 juin, de 18h00 à 19h00, dans Prêt à Parler, un talk-show, animé en direct par Jean-Michel Duffrène.

Cette émission se déroulera la veille de la réunion du comité de pilotage du plan Ecole, à Londres (lire : « Première réunion du plan Ecole sous l’autorité de Bernard Emié, le 22 juin » du 16 juin 2011).

A l’antenne, j’évoquerai notamment le « plan de développement de l’enseignement français à l’étranger » présenté par Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères et européennes, en conseil des ministres ce mercredi 15 juin, vous voyez que c’est tout récent. Je raconterai comment  le plan école actuellement déployé au Royaume-Uni a clairement inspiré le plan présenté par le ministre d’Etat Alain Juppé.

Vous pouvez écouter FRL sur la DAB, sur internet à l’adresse frenchradiolondon.com, rubrique ‘En direct’.

Ici Londres, la revue incontournable des Français à Londres

Les francophones et les francophiles connaissent forcément le magazine Ici Londres, créé il y a une douzaine d’années déjà, pour servir de plateforme d’échanges et d’informations pratiques aux expatriés français de Londres.

En avril 2010, il y a exactement un an, cette revue indépendante et gratuite adoptait une nouvelle charte graphique plus séduisante et en rapport avec l’air du temps. Le fond évoluait également pour offrir un contenu rédactionnel de qualité, croisant les regards et les points de vue, signant des critiques pertinentes et nous prévenant de l’essentiel. C’est pourquoi je suis très flatté d’y apporter ma contribution au travers d’un portrait qui m’a été consacré par la journaliste Amandine Jean : « Olivier Cadic, entrepreneur en série » (lire : Ici Londres mai 2011 p11)

Vous pouvez trouver le magazine dans l’un de ses 300 points de distribution à Londres et en France (repérables sur une carte en visitant le site Ici Londres, à la rubrique Points de distribution). Le site est par ailleurs réputé pour son répertoire des professionnels francophones à Londres, tous corps de métier confondus.

Vous pouvez feuilleter, en ligne, le numéro de mai 2011 : http://www.readoz.com/publication/read?i=1036610#page1

Interview sur French Radio London ce dimanche

Ce dimanche 27 mars, à 19h00, je serai l’invité de Marie Lahetjuzan au micro de French Radio London pour évoquer mon parcours et mes activités dans l’édition.

Ecoutez l’interview en podcast.

Il y a quelques semaines, j’avais eu le plaisir de vous annoncer le lancement officiel de cette radion londonienne, 100% francophone, fondée par Pascal Grierson (lire : « Longue vie à French Radio London (FRL) » du 18 novembre 2010).

Pour écouter FRL, rendez-vous sur son site.

Londres, un exemple à suivre pour France-Monde Mobilité

A la faveur de la dernière session de l’AFE, Françoise Delagrave m’a interviewé pour avoir un éclairage sur le Plan-écoles de Londres dont elle avait beaucoup entendu parler.

Conquise par la méthode consensuelle appliquée, et désireuse de faire partager nos résultats avec les expatriés, son éclairage motivera peut-être d’autres postes diplomatiques.

Comme vous pourrez le lire en page 3, nous avons pu évoquer les progrès du Plan-écoles, en mentionnant aussi bien le Trust ayant pour vocation de financer et gérer l’immobilier pour les écoles françaises du RU, la prochaine ouverture du collège de 700 places à Kentish Town ou encore les remarquables résultats obtenus dans le cadre du programme Flam pour les plus jeunes.

Dans le même esprit, les représentants des parents d’élèves du lycée français Victor Hugo à Francfort m’ont demandé de faire une présentation sur le Plan-écoles du RU, la semaine prochaine.

Pour lire la Lettre n°7